On fait une FIV

Je n’ai rien écrit depuis plusieurs mois, je me suis demandée pourquoi et je crois que je trouve le temps long, j’en ai assez d’être infertile quand tout le monde construit sa famille autour de moi. Quelle injustice.

La stimulation du mois d’avril avait bien commencé, mais n’a finalement rien donné. Les médecins ont baissé les doses de peur que les 2 follicules à 10 poussent aussi et avec moins de gonal, mon corps d’OPK s’est mis au repos, plus de croissance folliculaire. Les médecins m’ont déclenché avec l’ovitrelle sans y croire comme pour me faire plaisir. Je n’ai pas envié qu’ils me ménagent, je suis prête à endurer les traitements et les mauvaises nouvelles.
Nous sommes partis quelques jours en Israël, le soleil loin de la PMA nous a fait bien, mais nous a aussi permis de faire le bilan de 7 mois de stimulation, de piqures quotidiennes, d’échos prises de sang, nous avons eu une seule ovulation au cours de ces 7 mois, une seule chance de concevoir depuis que j’ai arrêté de prendre la pilule, une seule chance de concevoir quand un couple « normal » aurait eu 13 chances de concevoir (et sans traitement).
Il faut se rendre à l’évidence, les stimulations ne fonctionnent pas sur moi, je prend du poids, mes poils poussent, j’ai de l’acné et je suis malheureuse comme les pierres. Il faut réagir et mettre en place un plan B.
Après discussion avec notre gyneco, le plan B sera une FIV.

Mon mari hésite, il a peur des naissances multiples. Finalement, il est d’accord, on finalise une batterie d’examens supplémentaires et nous voilà prêts pour la FIV.

Ce nouveau protocole me remplit d’espoir, sûrement car il dépend moins de la croissance d’un seul et unique follicule parmi tous mes follicules qui ne demandent qu’à pousser, mais j’ai aussi une grande peur de l’échec car ce plan B, c’est un peu notre dernière option. Si échec il y a, il faudra apprendre à concevoir notre vie sans enfant.
Je suis tout à la fois, euphorique, jalouse et aigrie à l’égard des fertiles tout en voulant les rejoindre, je me sens désagréable avec tout le monde, perdue et j’ai ce fol espoir que ça marche sans non plus trop y croire.
Je me sens en perte de contrôle, je veux qu’on m’aide sans qu’on s’apitoie, je suis tout et son contraire.

Vive la FIV!

Publicités

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s