De la part de mon utérus défectueux

Ce week-end a eu lieu la guerre des blogs avec les blogs de mamans contre les blogs de pmettes et mon site a reçu de nombreuses visites au delà du cercle habituel des pmettes, du fait d’un de mes commentaires sur un blog.

Alors maintenant que vous êtes sur mon site, vous avez le choix. Soit vous pouvez aller directement sur mon post des défis QQ nian-nian, soit c’est l’occasion pour vous d’en apprendre un peu plus sur l’infertilité et les utérus défectueux.

Voici le lien vers le post qui apparemment crée débat pour vous faire gagner du temps, c’est par ici. Sachez que j’assume entièrement ce post à l’humour grinçant car je ne le trouve nullement méchant, ni haineux. Les commentaires ne sont pas modérés et sont les bienvenues.

 

Sinon pour en apprendre un peu plus sur l’infertilité et les utérus défectueux c’est ci-dessous.

Il existe tout d’abord une différence entre l’infertilité qui peut être traitée et la stérilité qui est « définitive » (Impossibilité pour un être vivant de se reproduire, quelle qu’en soit la cause – source Larousse).

L’infertilité en chiffres :

  • 1 couple sur 6 consulte pour un problème lié à l’infertilité
  • 2 à 3 % des enfants sont nés en France grâce à l’aide de la médecine procréative

Il existe différentes origines à l’infertilité :

  • Origine féminine : les fameux « utérus défectueux », les infertilités tubaires, l’insuffisance ovarienne, les problèmes d’ovulation (ça c’est moi et mes ovaires polykystiques qui touchent 10% des femmes, mon parcours détaillé en PMA est ici) et d’autres causes.
  • Origine masculine : bah oui, les hommes aussi peuvent avoir des spermatozoïdes défectueux.
  • Origine inexpliquée : inexpliquée, cela ne veut pas dire que c’est psychologique, cela veut juste dire que la médecine n’arrive pas à l’expliquer aujourd’hui.

Il existe aussi  l’infertilité secondaire, c’est à dire des couples qui ont eu leur premier enfant sans difficultés de conception et qui n’arrivent pas à concevoir le suivant.

Voilà, pour la partie « technique », mais je ne suis pas wikipédia non plus, il existe des sites scientifiques très bien fait qui vous donneront plus de détails si ça vous intéresse.

Après d’un point de vue psychologique, il faut savoir, mais en tant que maman vous vous en doutez, que c’est pas facile tous les jours de vivre avec ce ventre vide et de vivre au quotidien une famille sans enfant. Chaque échec est une claque immense, car chaque tentative correspond à au minimum un mois de traitement et à de nombreuses souffrances physiques. Notre vie est comme en suspens pendant plusieurs années du fait des traitements. Une grossesse a une date de début et une date de fin, la PMA n’a pas forcément de date de fin et le parcours s’étale souvent sur plusieurs années.

 

Honnêtement, je n’ai pas vu le post à l’origine de ce déferlement, mais je n’accepte pas d’être traitée « d’utérus défectueux ». L’infertilité est une maladie reconnue comme telle et remboursée par la sécu. Personne n’oserait parler dans ces termes d’une personne handicapée.

Après, je ne suis pas « en guerre » contre les blogs de mamans, je ne les lis tout simplement pas car, forcément par la force des choses, je ne suis pas concernée…pour l’instant.

Publicités

65 réflexions au sujet de « De la part de mon utérus défectueux »

  1. lach0uette

    Et sinon, tu aurais pu rajouter que parfois, on a besoin de se défouler et que l’humour peut être un moyen. J’en reviens pas qu’elles aient cru que « celles qu’on aimerait flinguer si c’était légal » était au premier degré!!!!! 😀

    Répondre
  2. julys974

    J’ai souvent dit que j’étais consternée de voir ce clivage entre fertile et infertile… Tant d’incompréhensions !! J’aime énormément ton droit de réponse ma belle. Il est pédagogue, diplomate et 100% calme. Tu es vraiment The Queen !!
    Et concernant le statut de l’infertilité, qui est une ALD (Affection Longue Durée pour les non initiées), s’en moquer revient à se moquer du mec qui a perdu ses cheveux parce qu’il est en phase terminale du cancer.
    Oui, la comparaison peut paraitre audacieuse, sauf que c’est un fait: la PMA, si on n’est pas vigilant, c’est comme une petite mort dans l’âme… D’ailleurs certains n’y survivent pas (des couples, mais aussi des personnes qui finissent par se laisser gagner par la dépression…).
    Après, c’est important de souligner le fait que tout ça est parti d’une petite blagounette pas bien méchante sur la façon que certaines ont d’afficher sur la place publique le plus clair de leur intimité.
    Internet reste un danger, puisque tout le monde a accès à nos données !! Donc c’est important de retenir qu’on ne peut pas tout écrire et tout afficher sur le domaine public…
    De la même façon, que les bitchages fassent mal, ça s’entend. Alors, donnons-nous la main pour faire la danse de l’Amour mes amies !! Peace & Love !! (dit-elle avec ses plumes dans le boule…)
    Non, vraiment, je crois que cette histoire de guéguerre (somme toute un peu ridicule) doit être l’occasion d’essayer de communiquer les unes avec les autres. Et si on essayait (ok, ça peut être très très compliqué sur certains aspects!) de se comprendre les unes les autres?

    Répondre
    1. Zelda

      je suis d’accord avec tout ça, mais malgré que ce soit un 100% ce n’est pas une ALD (car elles sont mentionnés sur les attestations de sécurité sociale, pas le 100% pma), je le sais, j’ai les 2…. 😦

      Répondre
      1. julys974

        Ben pourquoi depuis le début on me parle d’ALD??? On m’aurait menti ??? Sont cons ces toubibs ou autres pharmaciens !! Ou alors j’ai rien compris, ce qui fait de moi la conne…
        Je suis désolée que tu aies les 2 en tout cas ma pauvre bichette… ❤

        Répondre
        1. Zelda

          les gens associent souvent ce 100% là aux ALD ce qui est faux. Il y a une liste des pathologies faisant parti des Affections Longues Durées (dont ma spondylarthrite). Ce 100% qu’on a là, pour la pma, c’est plutôt comme un 100% « protocole de soin » qu’une pathologie. Les gens parlent aussi à tord de 100% stérilité…
          Bisous ma Joulys ❤

          Répondre
  3. Bounty Caramel

    Simple et clair. Voici ce qu’est l’infertilité en quelques mots. Des êtres humains lamda en désir d’enfant comme tout un lambda. Bref, tout le monde est comme tout le monde, et qu’est ce que ce serait top de vivre tous ensemble ! Avec nos faiblesses et nos forces, nos désespoirs et espoirs, mais avant tout dans l’entraide et dans la compréhension tant des raz-le-bol que des bonheurs. J’espère que ton article sera lu. Et qu’il réconciliera les communautés qui ont un point commun immense : celui de fonder une famille, et de vivre un quotidien sans maladie, ni piqures, ni peurs, ni sang, ni pertes, ni souffrances.

    Répondre
  4. Miss infertility

    Je n’ai pas trop suivi ce qui s’est passé entre blogueuses mamans et pmettes. Je ne comprends pas cette tension en tout cas, c’est nul.
    Et ce n’est pas une opposition maman/pmette, on est toutes du même monde: beaucoup de
    pmettes deviennent heureusement mamans, j’ai lancé mon blog de pmette alors que j’étais déjà maman et beaucoup de mamans de fertiles ont dans leur entourage des personnes infertiles.
    Après, la question ici n’est-elle pas celle d’adhérer ou non à une ligne éditoriale de certains blogs? Et ça c’est autre chose, je n’ai personnellement jamais adhéré aux blogs de mamans.
    Si ça peut aider les fertiles à comprendre, je peux les renvoyer vers mon article « Fertile, comment parler aux infertiles »? http://ourinfertility.com/2014/02/12/que-dire-aux-infertiles/.
    Je trouve bien moche qu’on ait pu t’appeler « utérus défectueux », c’est tout simplement mesquin, honteux et pas digne d’une maman, nah !
    Merci pour ton joli article, j’espère qu’il sera lu par les personnes concernées. Bisous

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Je t’avoue que j’ai raté le début de la guerre, mais j’ai vu un commentaire sur un autre blog que j’ai trouvé très agressif vis à vis des pmettes et de leurs « utérus défectueux », je suis donc allée sur le blog de la personne en question et je me suis permis de commenter en essayant d’apaiser les choses, comment te dire… j’ai été très bien reçue, on m’a annoncé qu’il y avait plein de posts « puants » et « orduriers » sur mon blog.
      Honnêtement, je n’ai pas l’impression d’attaquer les mamans à chaque post, mais plutôt de raconter ma vie sans intérêt (mais, c’est un peu le principe du blog, non?)
      Personnellement, je ne me sens pas du tout en opposition avec les blogueuses maman, et si je suis maman un jour, je les lirais même sûrement.
      Merci pour ton lien 🙂

      Répondre
      1. FoxyMama

        Faut dire que tu n’es pas non plus tombée sur le blog le plus sympa hein 😉 ya des meufs comme ça qui aiment bien agiter la merde, dans toutes les sphères de la blogo. Bonne continuation et bien vu la tentative d’apaisement, vaut mieux rester là dessus !

        Répondre
          1. Miss infertility

            Oui c’est vrai. Sous couvert d’anonymat (était-elle anonyme???), certains se lâchent et expriment leur agressivité gratuitement. L’essentiel est d’être fidèle à soi-même et ne pas tomber la dedans. Ton article est parfait pour ça 🙂

            Répondre
  5. Biquette

    A reblogué ceci sur La ligne roseet a ajouté:
    De la part de mon utérus défectueux (mais réparé, merci la médecine) et des spermatozoïdes à 3 têtes (ou 4 queues, c’est selon) de mon mari. De la part de notre mini-Biquette en préparation, fruit de notre amour, de la médecine mais aussi du soutien sans faille des pmettes de la blogo.

    Je suis triste des évènements de ce week-end et encore plus triste de voir des articles haineux fleurir sur la blogosphère. J’espère que ce bel article de la reine de la PMA ainsi que celui de Miss Infertility (dans les commentaires) permettront à nos deux mondes pas si séparés que ça de se rencontrer en paix.

    Répondre
  6. giffette

    Heu… Ce post a créé une guerre?
    La Reine, je ne trouve même pas le ton très (assez) grinçant… Par contre les termes « Bécasses », « utérus défectueux » et « leurs parents n’avaient pas pris l’option intelligence », ça par contre je trouve ça outrancier et diffamatoire.

    Qui a dit qu’elles étaient gnangnan? (Humour l’épagneul !)

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Non, c’est pas ce post, mais j’ai vu un commentaire sur un autre blog que j’ai trouvé très agressif vis à vis des pmettes, je suis donc allée sur le blog de la personne en question et je me suis permis de commenter sur les « utérus défectueux », ben apparemment j’aurais mieux de me taire car il parait qu’il y a un grand nombre de billets « puants » et « orduriers » sur mon blog où j’attaque les mamans.
      J’ai donc cherché et je n’ai trouvé que ce post qui pouvait éventuellement être perçu comme une attaque, mais enfin comme je le dis, il s’agit d’humour et je n’y vois rien de bien méchant.

      Répondre
  7. lamisskangourou

    Régulièrement les trolls viennent squatter sur les blogs de pmettes, sans comprendre que
    1) ils sont pas invités
    2) c’est un monde où le 12e degré est roi
    3) quand on vient de se prendre un énième négatif/FCS/GNE/GEU/ponction blanche (au choix), rigoler un tit peu ça fait juste du bien, et aucun mal à personne, puisque non, nous n’agressons pas les fertiles ni ne leur envoyons des rats morts. Et pour supporter dans un des contextes cités, se moquer un peu gentiment des hyperfertiles, ben ça fait un tit peu de baume à notre petit coeur de maman au ventre vide.
    et comme disent les filles, quand on devient pmette enceinte puis pmette maman, on reste pmette quand même, et oui, on continuera nos petits posts qui font rire ne serait-ce que pour amener une seconde de sourire sur la bouche d’une copinaute malheureuse.
    Bref, tous les ans ça revient, on rend la terre stérile et aride n’est-ce pas. (Cf blog Mme Pimpin)
    Mais de là à aller lire des posts privés protégés, elles se font vraiment chier les minettes pour se la jouer à la James bond de l’antipmette.
    Bref, des bisous la Reine, encore merci pour ton adorable carte postale si pleine d’attention, et bravo pour ce post diplomate et bien plus intelligent que ces commentaires stupides.

    Répondre
  8. Carotte

    Je découvre ton post par le biais de celui de biquette et je suis choquée. Choquée du manque de tolérance de femmes qui ont la chance de connaître le bonheur de la maternité et lancent des attaques alors qu’au contraire elles seraient les plus a même de comprendre notre douleur et le vide que laisse l’infertilité dans nos vies. Jamais je j’aurais cru que le monde des « fertiles » entrerait en guerre de la sorte avec notre microcosme. Je ne parle même pas des insultes (car oui utérus défectueux c’est cruel) qui font plus que me récolter. Bravo pour ton post si juste et si pacifique, et merci a toi d’avoir parle en notre nom a toutes, nous qui decidemment sommes condamnées a souffrir en silence.
    ❤️❤️❤️

    Répondre
    1. julys974

      J’avoue que je suis rentrée en contact avec la blogueuse en question… C’est mon côté pacifiste… Je crois que le gros gros gros quiproquo (qui n’excuse en rien les propos tenus soyons claires!), c’est que tout ça est une question de souffrance !! Les blogs de pmettes en souffrance ne sont parfois pas tendres avec les « fertiles », qu’on le veuille ou non. C’est notre humour à nous, mais on peut concevoir que l’utilisation de photos puisse choquer et blesser les principales intéressées. Qui, pour le coup, réagissent sous le coup de la colère, de l’incompréhension et de la souffrance !!
      Bref, tout le monde s’en fout dans les dents et tout le monde trinque dans cette histoire, même notre Reine qui pourtant est vraiment intervenue courageusement de manière pacifique.
      Je ne vois pas non plus ce que tu peux dire de si ordurier sur ton blog ma jolie Queen… Mais je crois que tu as pris pour les autres… Bref, ne nous énervons pas surtout !! Ca n’en vaut pas la peine…

      Répondre
      1. La reine de la PMA Auteur de l’article

        Merci Julys pour tes démarches pacifistes, tu es très courageuse d’être entrée en contact avec elle, moi j’ai pris un peu peur et je n’ai pas voulu mettre de l’huile sur le feu en relaçant les commentaires. Tu es la meilleure et tu le sais.
        Mais ça ne me fait pas oublier ton défi de plumes filmé, surtout maintenant que la Zapette a fait son Yack 🙂

        Répondre
        1. julys974

          Je comprends que ça t’ait refroidie… Je pense qu’elle a dû te confondre avec quelqu’un d’autre, c’est pas possible autrement?! Je ne suis pas la meilleure par contre…
          Pour le défi, tout vient à point à qui sait attendre. Mais je n’oublierai pas non plus…

          Répondre
  9. Maxynel

    Bonjour,

    Je ne suis pas infertile, j’ai 3 enfants.
    J’ai découvert les blogs de certaines d’entre vous que je lis régulièrement; non par curiosité malsaine ou pour remercier le bon Dieu de la chance que j’ai mais parce que je trouve chacune de vos histoires très touchante.

    En tant que fertile, je ne peux mesurer la douleur de l’attente mais en tant que maman, je peux toucher du doigt la souffrance que j’endurerais si mes enfants n’existaient pas.

    Je ne vois rien d’insultant dans les images diffusées au dessus… Je les trouve même pleine d’autodérision.

    Vous pouvez parfois être un peu blessantes en donnant le sentiment que le fait d’être fertile rend neuneu mais je reste persuadée que ces filles que vous décrivez l’aurait été de toute manière. Fertiles ou non!

    Je ne vous souhaite pas bon courage, vous en avez toutes énormément.
    Vous avez dejà un grand combat à mener… ne perdez pas votre énergie contre des moulins à vent…

    Céline.

    Répondre
      1. maxynel

        Ah non, je ne suis pas plus armée que vous devant les furies.

        La maternité devrait rapprocher les femmes pas les opposer.
        Et puis, c’est présomptueux de penser qu’on sera fertile toute sa vie.

        Je continuerais de vous lire, en espérant voir des happy end sur chacun de vos blogs.

        Répondre
      1. Maxynel

        J’aime beaucoup ton blog La Chouette.
        Tes descriptions au vitriol me font rire. Et je pense sincèrement que MCPT a la palme d’or des idiotes fertiles.

        Dans le même genre, je pense que la préparation du mariage de MCPT a dû être grandiose.

        Répondre
    1. Carotte

      Il est très chouette ton commentaire Céline… Et il fait du bien. Car c’est ça que j’ai envie d’entendre d’une personne qui a des enfants, c’est que tu as écrit mot pour mot « je peux toucher du doigt la souffrance que j’endurerais si mes enfants n’existaient pas ». C’est beau et personnellement, ça me touche beaucoup.
      Merci …

      Répondre
  10. edbou

    J’ai adoré ce post, et je me suis abonnée pour la peine. nan mais !
    Et puis, nous on va pas commenter sur le blog des fertiles en leur disant qu’elles sont totalement impudiques et sans aucun respect pour notre souffrance ???? Non, on y va pas et on les laisse savourer leur joie. Alors, WTF ??? les utérus ont l’air de fonctionner mais les cerveaux beaucoup moins (tu peux me censurer si tu veux ton altesse je me vexerai pas ;-)) !!

    Répondre
  11. alicebvmcd

    Hello, je n’ai jamais publié sur ton blog encore (même si je le lis régulièrement 😉 ) Mais là je ne peux pas rester silencieuse…
    Merci pour cet article qui pose les choses calmement, sans agressivité. J’ai retrouvé l’article en question que tu as commenté et ça m’a drôlement peinée de voir l’agressivité de ce post… Je ne sais pas quel post de la blogo PMA l’a tellement offensée pour réagir ainsi, mais les termes utilisés ne sont pas excusables.
    En relisant ton post sur le défi « QQ gnangnan » (qui m’avait fait énormément rire à l’époque et qui m’a refait bcp rire ajd) je ne comprends pas ce qu’il pourrait y avoir de blessant dans ton post. Tu ne parles même pas d’elles !!!
    J’espère que ce post ci permettra de calmer un peu ces pics d’agressivité. J’espère qu’il sera lu par les auteures des commentaires agressifs… et que cela permettra d’apporter un peu de compréhension.

    Bises

    Répondre
  12. Leeloo

    J’arrive après la bataille, j’ai raté les événements sus-nommée… je suis triste d’apprendre qu’il y a encore des gens qui ne sont pas capable de lire entre les lignes la souffrance que vivent les pmettes… et surtout le peu d’intelligence que montrent les personnes beaucoup trop promptes à juger !!! Haut les Coeurs les filles !!! Nous sommes plus forte à plusieurs et je suis sûr que la PMA nous rend beaucoup plus lucide sur la façon de faire des enfants (à notre grand malheur) et donc beaucoup plus mature lorsqu’enfin l’enfant paraît… car on sait ce que cet enfant nous a coûté !
    Merci LaReinedeLaPma pour ce joli article sans agressivité et hautement pédagogique !!!

    Répondre
  13. koalaenpma

    Une réponse claire et calme, pour mieux se comprendre. Je n’ai pas suivi l’histoire depuis le début, mais je crois que les commentaires ont assez bien résumé la situation.

    maxynel : J’aime ton commentaire… 🙂

    Répondre
  14. Carine

    Bonjour à toutes,

    Moi non plus je ne suis pas infertile, mais j’ai découvert le blog d’une d’entre vous par hasard, et de fil en aiguille, je suis aussi plusieurs d’entre vous régulièrement. Déjà parce que même si je suis une « connasse de pregnant bitch en C1 » (je le prends pas mal rassurez vous!), avant de lancer les essais j’ai imaginé la souffrance que ça serait si jamais je n’arrivais pas à avoir d’enfant, et honnêtement même si je ne l’ai pas vécu je pense que je peux comprendre ce que vous ressentez. Et je suis sincèrement heureuse à chaque annonce de grossesse, même si je ne vous connais pas ! Mais vos blogs m’aident aussi à faire plus attention aux autres : une collègue a fait une fausse couche et est souvent en retard pour cause de RDV médicaux, forcément je pense à la PMA, et j’essaie de ne pas trop parler de mon fils et de ne pas faire de remarques du genre « c’est pour quand le bébé » ? Et ça c’est quelque chose d’important, de faire comprendre aux fertiles ce qui peut blesser les infertiles. Car dans la plupart des cas, c’est avant tout de la méconnaissance et de la maladresse de leur (notre) part, mais c’est évident que quand on est dans la souffrance on a du mal a voir les choses de cette façon, c’est bien pour ça que je ne m’offusque pas du « connasse de pregnant bitch en C1 », je sais que c’est une façon de se défouler et pas de la méchanceté !

    Bref, tout ça pour dire que je partage l’avis de julys, il faut essayer d’aller au delà des incompréhensions mutuelles car vos blogs peuvent aussi apporter plein de choses aux fertiles !

    Je vous souhaite à toutes de trouver le bonheur 🙂

    Répondre
    1. julys974

      Clap clap clap (dit-elle en applaudissant chaleureusement des deux mains !!). Si seulement tout le monde pouvait avoir la même ouverture d’esprit que toi…
      Mais l’empathie, c’est un don précieux, que peu de personnes possèdent malheureusement…

      Répondre
    2. P'tit Hérisson

      Merci Carine pour votre compréhension et votre ouverture. Je suis certaine que vous êtes une personne qu’on apprécie beaucoup à avoir comme amie.
      Pour ma part, j’ai déjà eu des propos méchants envers les fertiles et maintenant, quand j’y réfléchis, je regrette énormément. Il est vrai que ces propos sont venus d’une très grande souffrance, mais je m’en veux souvent d’en vouloir aux fertiles, car après tout, leur grossesse ou leur enfant né ne m’enlève rien. Votre commentaire me fait réfléchir. Merci!

      Répondre
  15. Mile

    Bonjour !
    Je ne suis pas infertile non plus, mais cela ne m’empêche pas de suivre des blogs de Pmettes car cela me touche et que je vous trouve toutes courageuses. J’ai vu le début de la « guerre », je pense que nous avons toutes (fertiles et infertiles) des moments où nous avons besoins de vider notre sac, sur les blogs de mamans ce sont souvent les remarques que d’autres mères leur font sur la manière d’éduquer leurs enfants, vous ce sont sur les remarques que vous font les fertiles et qui vous blessent… j’ai envie de dire qu’on a toutes nos MILK en fait. Ce qui a choqué au départ, c’est le fait que l’article « déclencheur » présentait un lien qui renvoyait directement au blog d’une maman, je n’ai pas de blog mais ça m’aurait énervé moi aussi, il y a une différence entre critiquer un genre de personne qui nous agace et critiquer une personne en particulier en la pointant du doigt. Je pense que le « débat » s’arrête là, l’article a été supprimé et la personne a reconnu être allée trop loin.
    Sinon je pense que dans la majorité des cas c’est par maladresse que l’on vous blesse, d’abord parce qu’on ne sait pas forcément que vous êtes en PMA, et ensuite parce que même si on le sait il n’est pas toujours évident de savoir ce qui va blesser ou non, et parfois même on a l’impression d’être bienveillant et c’est tout le contraire ! Après il y a des cons malveillants partout…
    Bref, j’arrête ici mon roman, je vous souhaite de belles choses, en espérant lire de bonnes nouvelles sur vos blogs !
    Bonne journée ; )

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Merci pour ton message, je suis contente que nos « deux mondes » se rencontrent enfin, même si au fond ils ne font qu’un. J’aurais préféré que l’élément déclencheur soit plus positif, mais il faut savoir trouver du positif dans tout 🙂
      J’avoue avoir été déçue de la réaction de certaines quand j’ai tenté l’apaisement, je pensais qu’elles s’excuseraient et diraient que leurs mots ont dépassé leur pensée sous le coup de la colère, ce fut loin d’être leur réaction… Mais je ne souhaite pas perdre plus de temps avec tout ça et comme tu le dis très justement, il y a des gens malveillants partout.
      PEACE et bonne journée à toi aussi !

      Répondre
      1. julys974

        Ben moi je vis ptet au pays des Bisounours, mais je trouve ça plutôt positif de lire des mamans et d’apprendre qu’elles nous lisent et qu’elles compatissent !! Finalement, on est toujours le con d’un autre et pour le coup, on a toutes trouvé nos connes dans cette histoire… 😉
        Les bitcheries, les coups de gueule, les humours décalés voire parfois peut-être un peu poussé à l’extrême, c’est une chose.
        La méchanceté voulue, assumée et revendiquée, c’en est une autre qu’on ne peut pas admettre. Bref, l’heure est à l’apaisement. PEACE !!

        Répondre
  16. LMO

    Je n’ai pas tellement suivi la « guerre » dont vous parlez, juste de loin.
    Je comprends la réaction de la blogueuse « maman » concernée, elle vient de tomber enceinte, s’est posée la question de garder ou non sa grossesse (un droit qui doit être défendu, ce n’est pas parce que l’injustice règne en terme de fertilité qu’on doit reprocher aux femmes qui tombent enceinte de ne pas garder leur bébé ou de se poser la question), elle s’est sentie blessée et je le comprends.
    Je comprends aussi la « rage » des pmettes, se défouler sur les nanas qui tombent enceintes ou les mamans, c’est un peu comme se défouler sur les mannequins quand on est en plein régime. Ca sert à rien, ça n’est pas très gentil, mais ça fait rigoler, ça dédramatise et ça fait du bien.
    (Et des régimes j’en ai fait plein, j’ai donc tué virtuellement un certain nombre de top modèles! :-))

    Il faut savoir ne pas franchir la limite entre second degré et insulte ciblée.

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Je comprend tout à fait que la personne se soit sentie blessée dans le fait d’être jugée sur un choix qui est très personnel : garder ou non une grossesse non désirée. Cela ne regarde qu’elle et son conjoint.

      En revanche je dois avouer que je suis gênée quand tu parles de la « rages des pmettes » pour 2 raisons. Tout d’abord je trouve que le mot « rage » est très violent, je parlerais plutôt de moments de détresse qui peuvent pousser les gens à faire des choses stupides et méchantes sous couvert de l’humour. Et deuxièmement, tu mets toutes les pmettes dans le même panier. Je ne te propose pas de lire mon blog en détail car il n’a pas grand intérêt, mais je te garantis que tu n’y trouveras aucune rage et ni haine.

      Et comme, je suis une pmette sensible, je rajoute un dernier point plus personnel, cela me blesse que tu compares mon combat pour donner la vie à un régime, mais j’ai l’impression de te faire une réponse à charge alors que ce n’est pas mon intention.

      J’avais écrit ce post dans un esprit de dialogue et d’apaisement et je garde cet état d’esprit en tête, merci beaucoup d’avoir donner ton point de vue que je comprend tout à fait 🙂

      Répondre
  17. LMO

    Je suis désolée d’avoir été blessante, ça n’était absolument pas ma volonté..
    Je ne compare pas votre combat avec un vulgaire régime, loin de là… Etre grosse n’est pas une grande souffrance. Ne pas avoir d’enfant est un drame. Ca n’a rien de comparable.
    Je comparais la démarche… Si pour un simple régime je suis capable de bitcher sur les nanas minces (avec humour, auto-dérision et second degré, sans viser personne en particulier), comment vous en vouloir de le faire dans le combat qui est le vôtre?

    J’ai été très maladroite… Je te prie de m’excuser.

    « Rage » était également un mot très mal choisi… Et merci d’en trouver de meilleurs.
    Je suis maman, je sais combien porter un enfant est important, combien je souffrirais si je ne pouvais pas porter un nouvel enfant (alors que j’en ai déjà trois pourtant). Je ne peux qu’imaginer votre souffrance et ça me tord le ventre que vous ayez à endurer cela.
    En fait j’ai beaucoup d’empathie mais un mal fou dès qu’il s’agit de l’exprimer.
    Je voulais t’apporter mon soutien mais je t’ai blessée.

    J’en suis profondément désolée…
    Je voulais juste dire que nous, les mamans, nous devrions rester humbles. Une « pmette » a été trop loin d’après ce que j’ai compris. Comme tu le soulignes « une », ce n’est pas « toutes »…
    Quoi qu’il en soit, je comprends la douleur qui pousse à aller trop loin. Ca n’enlève pas le mal, ça n’excuse pas tout, mais en tant que maman on devrait le comprendre et le prendre avec un peu de recul et d’humour.

    (J’espère ne pas trop avoir aggravé mon cas et surtout ne pas t’avoir blessé d’avantage…)

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      J’avais bien compris le sens de ton message.
      En PMA, on est très, très sensibles avec toutes les hormones qu’on s’injecte, les kilos qui vont avec, les nuits courtes, l’hôpital tous les 3 jours, l’angoisse des résultats et le boulot par dessus, enfin en tant que maman de 3 enfants, ça doit te parler 🙂

      Répondre
  18. 1872tartine

    Bon j’suis carrément en retard (j’ai découvert ton blog via Biquette) mais franchement moi ton post m’a franchement fait marrer. On en prend tellement plein la poire en PMA et on a besoin aussi de se marrer, souvent à nos dépends d’ailleurs, parfois à ceux des autres. Tant qu’on reste sur une démarche franchement 2nd degré et sans haine ou attaque personnelle, je trouve cela plutot sain! Mon uterus défectueux (mais actuellement en action) et moi te faisons un gros bizou!

    Répondre
  19. Cat à Strophes

    Bonjour, j’ai découvert ton blog à cause de cette polémique. Personnellement pour avoir lu l’article qui a tout déclenché je vous confirme qu’il était ordurier, insultant et blessant et que ce n’était pas du tout de l’humour. La bloggueuse qui l’a écrit faisait preuve d’une haine incompréhensible, la douleur qu’elle vit au quotidien ne peut pas l’excuser. Avec cet article elle a malheureusement fait du tort à d’autres bloggueuses Pmettes (dont tu fais partie) qui avaient en effet des articles humoristiques sur le sujet et certains commentaires à votre encontre ont malheureusement aussi dérapé. Personnellement si j’avais été la cible de cet article j’aurais été bien plus méchante que la maman en question. Des photos personnelles d’elle ont été utilisées et commentées avec HAINE, cela n’a rien à voir avec les articles que l’on trouve dans d’autres blogs de femme dans un parcours de PMA.
    Si une maman avait fait ce genre d’article sur l’une d’entre vous j’aurais trouvé cela tout aussi déplacé. Je comprends que cette femme puisse être votre amie cependant il faut reconnaître qu’elle est allée beaucoup trop loin.
    Il semblerait que la bloggueuse en question se soit excusée… je vous laisse découvrir l’article de la maman agressée http://mamanfloutch.com/2014/09/17/pmettes-vs-meres-y-t-il-vraiment-combat/
    Pour ma part je fais partie du camp des femmes…

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Merci pour ton message, on d’accord, on est dans le camp des femmes avant tout !
      Je ne lirais pas la réponse de cette maman, car n’ayant jamais lu son blog, ni vu le post à l’origine de tout ça et des insultes dont mon utérus (et celui des l’ensemble des pmettes) a fait l’objet, je trouverais ça déplacé et intrusif dans sa vie privée.

      Répondre
  20. P'tit Hérisson

    J’espère que ce malheureux incident nous aura au moins aidé à ouvrir la discussion et à mieux nous comprendre les unes les autres, ainsi que je l’ai lu dans certains commentaires (merci aux fertiles d’être passées!).
    Bisous La Reine
    P-.S- Tu recevras bientôt quelque chose par la poste… 😉

    Répondre

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s