Grossesse niveau Padawan

Le concept de grossesse est très nouveau pour moi, je me sens très « Padawan ».

padawan

En attendant la fameuse écho des 12 SA, j’ai du faire une prise de sang (pour changer) avec tout un tas de trucs à tester comme le classique HIV (que j’avais déjà testé avant la FIV) et de nouveaux trucs comme le taux de glycémie à jeun.

Je me rend au labo en bas de chez moi où je ne vais jamais car il y a toujours la queue, mais bon c’est les vacances, j’ai le temps et pas très envie d’aller à côté de mon boulot. Je me lève donc et descend en jogging faire cette fameuse prise de sang. Je tend l’ordonnance et ma carte vitale à la dame de l’accueil, elle tape plein de trucs sur son ordinateur et me demande sans relever les yeux « Vous êtes enceinte ? » et là, je n’ai pas su quoi lui répondre, j’avais envie de lui dire « je l’étais il y a 10 jours, mais je n’ai pas fait d’écho depuis, donc en fait je n’en sais rien et pour tout vous dire, ça me stresse un peu », devant mon silence, elle a répété sa question et je me suis contentée d’un « oui ».

Je m’installe ensuite dans la salle d’attente, il doit y avoir 5 personnes devant moi, je commence à feuilleter les magazines quand on m’appelle. Je suis surprise et je dis à la dame que je viens seulement d’arriver et elle me fait un grand sourire complice « Comme vous êtes enceinte, on vous fait passer avant ». J’ai complètement halluciné ! je ne suis pas enceinte avec un ventre énorme qui me pèse, je peux encore attendre 10 minutes assise sur une chaise, je peux vous dire qu’en comparaison j’étais bien plus crevée en fin de stimulation (à la PMA, il y a tellement de monde parfois le matin qu’il n’y a pas assez de chaises et il faut attendre debout)…

Bref, on se lance pour la prise de sang, il y a 6 tubes, on a donc le temps d’échanger un peu, elle me demande comment ça se passe, en bonne PB épanouie, je lui réponds que j’en sais trop rien car ma dernière écho date d’il y a 10 jours déjà, donc je ne sais pas si la grossesse se passe bien. Elle me regarde très surprise « mais je voulais dire, les nausées, ça va, vous n’en avez pas trop ? vous n’êtes pas trop fatiguée ? »
Encore une fois, j’ai halluciné, oui je ne me sens pas en grande forme, mais on s’en moque, non ? Ce qui compte, c’est que Starsky aille bien.
Je lui ai répondu qu’après 3 FIV, ce n’était pas très important d’avoir quelques nausées et d’être crevée, puis je m’en suis voulue de « l’agresser » comme ça, elle ne faisait qu’engager la conversation. J’aimerais pouvoir engager naturellement la conversation sur ce début d’espoir, mais c’est tellement tabou pour moi, je me refuse tellement à me projeter que c’est impossible pour moi aujourd’hui.

Je n’essaie pas de minimiser les « maux de la grossesse » et je soutiens les avancées sociales des femmes enceintes et je pense qu’il y a encore pas mal de boulot du point de vue de la discrimination professionnelle et j’attends avec impatience de voir la tête des vieux monsieurs blancs hétéro qui se font passer pour des super héros quand ils vont chercher leurs enfants à l’école une fois par an quand le congé paternité sera obligatoire (mon rêve secret que Sheryl a mis en place chez Facebook).
(oui, je sais, je suis une langue de pute aigrie, le enpositif n’y change rien)

Une simple prise de sang m’a montré à quel point la grossesse est valorisée et prise en compte par notre société. Je m’en doutais, mais n’ayant jamais vécu l’expérience, je ne me rendais pas compte de la différence de traitement avec les infertiles.
Ça ne dérange personne qu’une femme en stimulation crevée avec des ovaires de mammouth attendent tous les matins une heure pendant 15 jours pour faire une prise de sang, en revanche un femme enceinte d’un mois ne peut pas attendre 10 minutes une fois par mois ?

Toute ça me donne encore plus envie de m’investir pour faire reconnaître l’infertilité et pour une meilleure prise en charge, nous devrions aussi pourvoir « couper » les queues quand nous sommes en stimulation et avoir droit à des absences professionnelles pour nous rendre aux RDV médicaux.

Avec la crise et la manif pour tous, j’ai peur que la PMA et sa prise en charge soit de plus en plus remise en question par nos élus, il est d’autant plus important de faire entendre notre voix, que ce soit au niveau associatif avec BAMP, au niveau de nos blogs et de nos proches afin de faire comprendre la réalité de l’infertilité et de sa prise en charge.

Je ne pense pas que les gens soient mal intentionnés, je crois surtout qu’ils n’ont aucune idée de ce que représente une FIV (et même certains médecins et soignants, pour en avoir discuté avec mon généraliste, il était très loin de connaître les protocoles et la lourdeur du suivi, mais il était curieux et m’avait posé plein de questions, ce qui me semble aller dans le bon sens), c’est pour ça que je pense nous devons être pédagogues et devenir nos propres porte-drapeaux en prenant le temps d’expliquer la réalité d’une vie d’infertile en parcours PMA. Je sais que ce n’est qu’une goutte d’eau de l’expliquer à une seule personne mais comme le dit si bien Jack Bauer, l’océan est rempli de gouttes d’eau !

Publicités

50 réflexions au sujet de « Grossesse niveau Padawan »

  1. miliette

    Merde tu suis mon chemin. Tu n’es pas rendue du coup. Je suis toujours incapable « dire la chose » et quand on me pose la question je réponds toujours « j’espère » ou « aux dernières nouvelles oui » c’est pitoyable…

    Bref je suis sur le cul pour le « passe droit ». Jamais vu ça encore.

    Mais oui, le « combat » continue, y’a du taff…

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Me dis pas ça, j’ai encore l’espoir de « profiter » pour de vrai après les 3 mois… J’ai même zieuté un bouquin sur la grossesse qu’on m’avait offert à mon EVJF, je ne l’ai pas encore sortir de la bibliothèque, mais je l’ai repéré…

      Répondre
      1. miliette

        Ah oui oui. Alors j’avais cet espoir là aussi. Maintenant j’ai l’espoir de profiter quand je le sentirai gigoter. L’espoir fait vivre !

        Telecharge une appli voyons c’est dépassé les livres

        Répondre
    2. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Me dis pas ça, j’ai encore l’espoir de « profiter » pour de vrai après les 3 mois… J’ai même zieuté un bouquin sur la grossesse qu’on m’avait offert à mon EVJF, je ne l’ai pas encore sorti de la bibliothèque, mais je l’ai repéré…

      Répondre
  2. Lulu

    Oui, malheureusement, le sort des PMettes est bien triste.
    Depuis que je suis enceinte, je suis chouchoutée de tous les côtés (amis, famille, collègues, voisins, gardienne, corps médical, commerçants, inconnus… tout le monde !).
    Je me suis pourtant si souvent et tellement sentie seule pendant toutes ces années de PMA durant lesquelles la souffrance du couple est si peu prise en compte.
    Perso, je ne rate jamais une occasion de dire d’où je viens, le parcours si long par lequel nous sommes passés pour enfin bientôt accueillir notre fille.
    C’est du rôle de chacun. Personne ne parlera à notre place… À nous de sensibiliser les fertiles…
    Merci pour ce billet.

    Répondre
  3. alicebvmcd

    Plus la grossesse a été attendue, plus on a du mal à se l’approprier semble-t-il… Au début quand je voulais poser des questions pour des médocs ou autre je disais que c’était « pour une personne enceinte » genre une copine ou autre –> n’importe quoi…

    Pour le reste je suis aussi assez scandalisée par le coupe file de 10 min pour une grossesse d’1 mois !… Il y a vraiment 2 mondes… Et comme tu le dis, à nous d’être nos propres porte paroles… Retroussons nos manches et vive Jack Bauer ! 😉

    Répondre
  4. molkette78

    Dis donc ton labo est pro PB !
    Je trouve aussi que personne ne peut s’imaginer la PMA tant qu’il ne l’a pas vécu, on a beau en parler c’est de vivre les choses qui marquent.
    En ce qui me concerne j’ai eu la chance de n’avoir aucun effet secondaire pendant les traitements, j’ai juste un peu grossie avec le Prov*mes. Et pourtant j’avais les doses max de Men*pur. Du coup j’ai trouvé plus difficile à gérer la fatigue et les nausées du 1er trimestre de grossesse. Donc ça c’est pour le coté physiologique par contre si on compare au niveau psychologique la PMA c’est l’enfer, les nausées des 1ers mois c’est Bisounours à coté… Et ça MAdame Michu elle préfère ne pas y penser, c’est tellement plus facile de féliciter que de réconforter.

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Tu as eu de la chance de ne pas avoir d’effets secondaires, les 2/3 fois où j’étais en hyperstim, j’avais l’impression de me promener avec un pack d’eau sur le ventre et je ne rentrais dans aucun pantalon…
      En revanche, de mon côté, je n’ai pas l’ombre d’une nausée en vue pour l’instant (ça m’inquiète plus que ça ne me rassure, mais ma mère me dit qu’elle n’en a jamais eu)
      Chacun sa croix finalement 🙂

      Répondre
  5. ptbichon

    C’est fou de lire ça!!!
    Ma bonne résolution 2015, a déjà commencé en 2014, c’est ne plus avoir « honte » de mon statut de pmette. Avant mis à part ma famille, quelques amis et mes collègues de service, je bottais en touche à la question « les enfants c’est pour quand? » Maintenant je réponds franchement « c’est compliqué, on passe par la PMA ». Ça m’est encore arrivée ce weekend quand je me suis faite perfusée au boulot par une collègue infirmière d’un autre service qui me demandais si c’est parce que j’étais enceinte (je me suis fais perfuser un anti-nauséeux, à cause d’une gastro carabinée).

    Répondre
  6. ILGC

    Il devrait inventer dans les labos des tickets fast pass pour les PMettes ! Par contre, je suis un peu scandalisee que ton labo fasse passer les femmes enceintes en premier. La grossesse n’est pas une maladie, boreal meme si les detriments du premier trimestre ne sont pas agreables sauf que la c’est pour la « bonne » cause alors qu’en plein protocole, on ne sait pas ou l’on va.

    Répondre
  7. damelapin

    Bien sûr que les gens ne se rendent pas compte de ce qu’est qu’une fiv. Même le corps médical. Il faut être passé par là, ou connaitre un très proche pour savoir. Ce n’est pas un sujet sur lequel le mec lambda va se pencher. Et pourtant… Ton labo est effectivement très PB! Je n’ai pas connu ces passes droits, et parfois même aux caisses de supermarché je peux me brosser pour qu’on me laisse passer malgré mon ventre (et je ne demande pas à ce qu’on me laisse passer d’ailleurs). Ce qui m’énerve tjrs, c’est la comparaison grossesse fertile-grossesse pma. Non, ce n’est pas parce que ça y est on a un + qu’on est comme les C1! Allez, ça va venir ma belle, ne t’inquiete pas et prend soin de toi

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Autant je trouve ça normal de laisser passer une femme enceinte avec un gros ventre qui fait la queue debout autant je ne vois pas l’intérêt pour une femme enceinte « invisible » qui est assise…
      C’est clair qu’on ne sera jamais comme des C1…

      Répondre
  8. Biquette

    Je suis aussi outrée par ce passe-droit donné aux femmes enceintes. Faut pas s’étonner après que de PB fassent lever des petits vieux dans le bus parce qu' »elles en ont le droit » (sic). J’ai l’impression que c’est encore ce monde bisounours où la pmette ne rentre dans aucune des jolies petites cases toutes roses pré-définies…
    Gros bisous

    Répondre
  9. tittounett

    Oui bon tu es tombée sur the labo aussi visiblement ! lol ! Moi ça a été totalement l’inverse, je n’ai jamais eu l’impression d’avoir été + chouchoutée et j’étais assez sidérée parce que je m’attendais en effet à me transformer en 8ème merveille du monde. Tout le monde ou presque s’en foutait comme de l’an 40 : ah ouai t’es enceinte et alors ?
    Par contre pour le reste je réagissais comme toi. C’est dure d’oublier la poisse qui nous a collé à la peau tout ce temps ….

    Répondre
  10. compoteen

    C’est clair que finalement c’est nous qui savons le mieux de quoi il retourne.
    Chéri et moi en parlons toujours très librement, mais nous avons souvent l’impression de nous répéter car même en en parlant nous entendons toujours les mêmes clichés, mais bon on continu d’en parler!
    Pour ce qui est de profiter de la grossesse, je suis désolée que tu ais du mal a le faire, et j’espère que bientôt tu pourras en profiter vraiment. (Moi qui pensais être complètement stressée, c’est tout le contraire, je suis sereine et heureuse avec des petites trouilles de temps en temps 🙂 )

    Répondre
  11. margoublog

    C’est fou cette histoire de coupe file. C’est tout le problème de la PMEtte qui attend son enfant de manière invisible pour la société. Je suis toujours étonnée à quel point tout le monde est si prévenant pour des grossesses meme débutantes, c’est comme si tout le monde devenait gaga même si la personne n’est pas une vraie copine.Et les nausées et le prénom et l’écho et le papa. Enceinte tu n’as plus le droit à ton jardin secret.

    Répondre
  12. allison2206

    Je suis pas plus étonnée que ca, effectivement on découvre plein de nouveaux « droits » qui vont avec l’état de grossesse, certains inutiles et qui pour beaucoup nous rappellent le decalage avec le parcours PMA. J’ai par ex fait gaffe de prendre mes rdv de suivi de grossesse pendant mes rtt ou pause dej et quand j’ai raconté ca à une amie C1 elle a halluciné. Elle m a dit d’avoir fait le contraire, « pour en profiter… ». J’aimerais tant que tous ceux en parcours pma puissent eux profiter de quelques arrangements pour leur faciliter les choses et comme toi, je trouve ca super important de se mobiliser pour ces droits, d autant plus dans le contexte actuel

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Comme toi, je garde les habitudes de pmettes avec des RDV « invisibles » pour le boulot et j’ai posé ma demi journée pour l’écho des 12 sa qui durent 3 heures (avec d’autres examens)… On ne se refait pas 🙂

      Répondre
  13. Zapette

    Bien dit.
    J’ai pu dire que j’étais enceinte qu’à 6mois de grossesse…
    J’ai toujours refusé les passe-droits de grossesse, sauf les derniers mois dans le métro, j’avoue.
    Mais les premiers mois franchement??!!
    Maintenant je parle très librement de la pma et de l’infertilité, j’espère que ça fait un bouger les mentalités des gens, à une petite échelle.
    Ça va? Tu tiens le coup avec tous ces litres de sang en moins?

    Répondre
  14. Leeloo

    J’avoue que de mon côté, je fais tout pour en profiter… serais-je en train de me transformer en PB… nan… Impossible !! A vrai dire, depuis l’écho des 12SA, j’ai réalisé que, oui, il était enfin là, ce bébé tant attendu ! Par contre, je ne veux pas et je ne revendique pas spécialement de passe-droit. De toute façon, ça ne se voit pas encore, donc… (bon à part avec mon amoureux avec lequel j’ai une carte princesse ^^)
    De mon côté, j’attends les vœux du nouvel an pour annoncer ma grossesse à l’ensemble de nos amis et famille, par mail et sur FB. Après ça, je ne cacherais pas comment ce bébé est arrivé là… Je compte bien promouvoir BAMP et autres articles afin d’en parler et d’en faire parler. Je ne sais pas si ça changera les choses, mais ça sera ma goutte d’eau !

    Répondre
  15. Boule de Mousse

    Ma propre expérience me fait dire que ce n’est pas la femme enceinte qui est mise en avant, que l’on chouchoute. .. mais l’enfant qu’elle porte. J’espère que tu auras plus de chance que moi. Car parfois je me suis sentie juste comme une matrice. .. sans vouloir faire du nombrilisme ^^

    Répondre
  16. pmavie

    Je suis comme la majorité, à ne pas revenir de ce passe-droit. Etre assise sur une chaise pour attendre en étant enceinte, ça me semble jouable quand même !
    Moi aussi je fais le job et parle de la pma dès que j’en ai l’occasion ! Je pense effectivement qu’il faut mobiliser autour de notre cause, surtout ne pas oublier qu’il est important de garder un accès à la pma pour tout ceux qui en ont besoin (moi aussi,j’ai bien peur que les remboursements des traitements et actes baissent ou cessent…)

    Répondre
  17. marivalou

    Sensibilisons, sensibilisons… Je crois qu’on communique encore plus une fois enceinte.
    Figure toi que moi aussi, j’ai du mal a dire que je suis enceinte. Je l’ai annoncé a une amie il y a trois jours, et vu ma tete, elle croyait que j’allais lui annoncer une mauvaise nouvelle… Cependant, je fais des efforts pour me sentir mieux et epanouie… Genre, j’ai accepté qu’on me donne et qu’on m’offre des vetements de grossesse. Il va falloir que j’en achete aussi. J’ai attendu le dernier moment pour la declaration de grossesse. Punaise, vivement qu’on les sente bouger. J’arrete de raconter ma vie, desolee (je suis contrite) 😔

    Répondre

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s