Bla bla bla

On avait dit que c’était le printemps, c’est quoi ce froid de canard (désolée les ICSI) ! Bon heureusement, on a l’éclipse !

Vous avez remarqué que je vous parle souvent de ma grossesse sur le blog, j’essaie pourtant d’alterner les sujets et de ne froisser personne, mais ce blog ayant été créé pour raconter ma vie en PMA, la grossesse fivesque me semble la suite logique et je n’ai pas vraiment l’inspiration de vous parler d’autre chose…

Et bien croyez le ou non, bien que je m’étale ici et que j’adore en parler avec l’homme ou avec mes parents (coucou Maman, bon anniversaire !), je n’aime pas trop parler de ma grossesse avec les gens dans la vraie vie. Je trouve ça intime, pas besoin de s’étaler, mais…

L’autre jour, une collègue est venue me voir dans mon bureau pour me dire avec un sourire en coin :
– J’ai l’impression que tu as trop mangé dernièrement… (on remarquera comme c’est subtilement amené)
– Que veux-tu, j’ai abusé du couscous boulettes, quand je suis stressée je compense avec la bouffe, c’est plus fort que moi, mais je vais faire un régime.
Un ange passe….
– Je rigole, je suis enceinte
– Ah, comme tu ne dis rien, on ne sait pas si on peut en parler
– On peut en parler, mais je ne me vois pas arriver avec une trompette pour claironner ma grossesse dans les couloirs
– Pourtant, ça se fait (sur un ton « je t’explique la vie »)
– En plus d’être grosse, je suis mal élevée, je suis décidément infréquentable ! (je rigole toute seule, elle n’a pas l’air d’apprécier mon humour…)
Et elle est enfin partie, non mais de quoi je me mêle ? On en parle de si ça se fait de venir minauder à la pêche aux infos dans mon bureau ??? Hein ? Madame la Baronne de Rothschild, maîtresse du bon goût et de l’élégance ???

Et encore, elle m’a épargné sa grossesse et son accouchement, parce que je me rends compte que les gens adôôôôre en parler !

L’autre jour, nous étions à un anniversaire, il y avait pas mal d’amies de la fac que je n’avais pas revu depuis ou alors à l’occasion d’anniversaires ou de mariages ou de naissances, on peut plutôt parler de connaissances que d’amies.
Alors que je parlais avec une amie (une vraie celle-là) d’une expo qu’elle était allée voir, une connaissance nous interrompt pour me lancer sur la grossesse, comment je me sens, où je vais accoucher et embraye sur les détails de ses accouchements. Alors, merci de garder un peu de mystère et puis en toute honnêteté, l’expo m’intéressait plus que les détails de ta cicatrice de césarienne…

Alors, est-ce que j’ai un problème ou raconter ses bobos de grossesse et son accouchement est vraiment sans intérêt qu’on soit enceinte ou non ?

Pour moi, c’est un peu comme si au cours d’un dîner on racontait les détails de nos échos et de notre ponction :
« Alors, tu vois pour la ponction, j’avais les pieds dans des étriers qui te serrent les mollets, l’anesthésiste a fait une blague, j’ai rigolé et je me suis faite mal au tibia, du coup, j’ai un bleu sur chaque tibia, c’est ballot. »,
« Pour la FIV1, j’avais tous les follicules sur l’ovaire gauche alors que pour la FIV2, ils étaient tous sur l’ovaire droit et pour la FIV3, ça changeait tout le temps, c’est incroyable ! »

Bref, même si je commence à profiter de ma grossesse, il y a des choses que je ne m’explique toujours pas…

Au fait, on a fait notre tout premier achat pour Starsky et on a commencé par l’essentiel : les lunettes de soleil pour se protéger des paparazzis à la sortie de la maternité !

IMG_3522

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite un Happy Friday !

gif ab fab happy friday

PS : Merci à Victoria Beckham de parler ouvertement de ses OPK et de soutenir les bébés FIV !

VB

Publicités

57 réflexions au sujet de « Bla bla bla »

  1. miliette

    Ben écoute je ne sais pas si c’est « norbal » (suis enrhubée) ou pas mais ici c’est pareil.
    Je n’en parle pas où presque, quand on essaye de me lancer j’esquive et quand des gens bizarres me racontent leur ponte je me casse (je suis encore plus malpolie que toi)
    A vrai dire je trouve que raconter une ponction c’est plus intéressant car au moins ça explique aux gens que non « il suffit pas de faire une FIV »

    Répondre
  2. allison2206

    Elle a des OPK Posh?? Je savais qu’on était toute pareilles!!! Effectivement très subtile ta collègue « t’as trop mangé dernièrement », la classe. Je bosse dans un service majoritairement féminin et effectivement les femmes adorent détailler leurs grossesses et accouchement, souvent avec too much information. Mais faut assumer ton status de PB et s’y mettre, je ne vois pas d’autre alternative.

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Oui, oui, elle OPK madame Posh et elle en a parlé dans plusieurs interviews, la grande classe !
      J’assume mon statut de PB, mais je ne vois pas l’intérêt de le revendiquer non plus 🙂

      Répondre
  3. lach0uette

    « Je trouve que tu grossis. Je te demande donc de me dire si tu es enceinte ou juste grosse, afin que je puisse informer les copines qui attendent derrière la porte. Si tu es enceinte, nous pourrons débattre de pourquoi tu n’as rien dit (avec de folles théories). Si tu devient juste grosse, nous pourrons faire des commentaires sur ces femmes qui se laissent aller de façon aussi triste, tout en s’autocongratulant de savoir s’en tenir à une salade, nous. »

    Répondre
  4. Zelda

    Une amie me disait l’autre jour que c’est souvent un point commun entre les femmes donc c’est THE sujet de discution. Mouai… Mais même dans le boulot de mon Naume, un de ses collègues a raconté en D-é-t-a-i-l l’accouchement (gore) de sa femme 😐😐😐 …
    Je savais pas pour Beckham c’est bien le tweet qu’elle a posé 👍

    En tout cas, la classe les lunettes du bébé synthétique !!
    De gros bisous 💞

    Répondre
      1. Zelda

        Evidemment… mais paraît que c’est ce qui rapproche le plus les femmes. Je serais peut-être toujours dans un monde parallèle alors, à savoir parler de pleins de choses de la vie « autre ». 😉

        Répondre
          1. Zelda

            Franchement tu sais quoi?
            Je me rends compte (de plus en plus) que je la vis déjà ma putain de belle histoire, celle avec mon Naume ❤
            T’en fais pas, je resterai la même , toujours déjantée 😜

            Des bisouuuuus fort jusqu’à toi 😘

            Répondre
  5. Estelle

    À mon avis, raconter sa grossesse et son accouchement, c’est se remémorer à soi-même une période charnière de sa vie, et non échanger avec la personne en face… Ce qui est très désagréable pour l’interlocuteur. J’adore le commentaire de la chouette ci-dessus !

    Répondre
  6. justomate

    Moi non plus, je n’aime pas en parler… Ah oui merde, je suis pas enceinte ! ça doit être pour ça ! (>>> je sors).
    Chacune ses choix d’expression, et avec ton parcours, je ne trouve pas ça anormal de préférer la discrétion. Les fertiles sont très fiers de leurs organes reproducteurs.

    Répondre
  7. edbou

    « ça se fait » non mais quelle connasse ta collègue et puis c’est ton droit le plus strict de ne pas en parler ! Moi c’est pareil je ne le claironne pas sauf si on me pose la question. Et je préfère parler de ma FIV que de ma grossesse, non mais c’est bien plus difficile quand même !!!!

    Répondre
  8. Lili

    Je reconnais que raconter ses échographies et accouchements à qui veut l’entendre c’est pas tip top. J’ai deux collègues qui m’ont raconter leurs problèmes gynécologiques et j’ai été très mal à l’aise. J’écoutais avec un petit sourire leurs histoires digne d’un film d’horreur (pardon mais l’histoire de l’une d’elle m’a donner le vertige tellement c’était gore).Alors une grossesse, euh comment dire hormis le fait de bien dégoûter celles qui n’ont pas encore d’enfants c’est assez glauque. Personnellement si j’ai la chance d’avoir un enfant un jour ce n’est pas une chose que j’aimerai raconter à qui veut l’entendre car pour moi c’est quelque chose de personnel qui ne regarde que les futurs parents. Sinon le coup de ta collègue c’est pas très fin sa façon de venir chercher les ragots en direct.

    Répondre
  9. ballerinepma

    Tu as le droit de ne parler QUE de ta grosseSe si tu veux , tu t’es battue pour ce Bebe tu as tous les droits !! Et ton blog c’est chez toi donc ….! Tu fais comme tu veux 😘moi j’aime bien te lire !

    Répondre
  10. margoublog

    Au risque de paraitre très PB, ça ne me dérange pas d’en parler au boulot. mais il faut dire qu’on a une relation très proche avec mes collègues. En revanche je n’en parle pas avec celles qui n’ont pas d’enfant, ne sachant pas si c’est par choix ou difficulté. Ce matin encore il y a eu grande discussion sur la taille de mon soutif !!!! c’est passionant , lol!

    Répondre
  11. fivplus4

    Oui c’est étrange les gens agissent comme s’il était inscrit dans la Constitution que toute citoyenne en couple depuis plus de 2 ans est tenue d’informer sur 1ère demande tout individu de passage sur:
    1) la date souhaitée de la procréation de ses enfants
    2) les prénoms envisagés et le sexe souhaité
    3) son état ou son absence de grossesse si un léger gonflement du ventre est constaté.
    J’ai cherché (en fait non bien sûr) et je n’ai pas trouvé cet article.
    Bref, « les gens » quoi…

    Répondre
  12. MadameOurse

    Le printemps était là ce matin de 8h00 à 8h45 mais après je suis arrivée au boulot donc il s’est fait la malle ! F*ck le printemps.
    Sinon pour le fait de parler grossesse au taf j’ai pas eu à me poser la question rapport au fait que j’ai pondu pendant mon congé sabbatique mais je pense que j’aurais préféré le dire plutôt que risquer les rumeurs « comment elle a pris du c*l ». Après si tu choisis bien ta commère tu t’épargnes les annonces quand même puisque tu le dis à UNE personne et que la boîte entière est au courant dans la semaine.

    Répondre
  13. marivalou

    Ta collègue est de celle qui pense qu’avoir des enfants est dans l’ordre « naturel » des choses, j’imagine… de quoi j’me mêle, screugneugneu ?
    En ce qui me concerne, ça commence à se voir au « travail », alors, quand on commence à me poser trop de questions, j’enchaîne sur le fait qu’on a eu du mal, l’infertilité, toussa toussa. Ca calme de suite les ardeurs, du coup, on ne m’embête pas trop, j’avoue. Après, j’exerce une profession où les femmes enceintes accouchent quasi sur leur lieux de travail (j’ai cru ce matin qu’il y en avait une qui allait pondre, sérieux), donc, chez nous la grossesse n’est pas « sacralisée ». « T’es enceinte ? Ben tant mieux pour toi ». Moi ça me va hein.

    Répondre
  14. Biquette

    Moi qui espérais que les lunettes seraient roses ou bleues et qu’on aurait enfin cette fameuse gender reveal party 😉
    (4 toutes jeunes mamans parmi mes collègues et aucune n’a eu le mauvais goût de me raconter son accouchement – tout est possible!)

    Répondre
  15. ptbichon

    Tout d’abord ça me gêne pas que tu écrive que sur ta grossesse, et quand bien même ça me gênerait je crois pas que mon IPad m’obligerait à lire tes articles si je voulais pas…
    Sinon ta collègue je la trouve vraiment sans gêne. Pourquoi pas te demander si tu fais de l’aérophagie tant qu’on y est!?!
    Pour ce qui est d’avoir envie ou non de parler de sa grossesse je pense que c’est très personnel, surtout sur ton lieu de travail. Je pense que ça dépend beaucoup des relations que tu as avec tes collègues, si c’est seulement des relations pro ou si c’est aussi des copines.

    Répondre
  16. madamerenard76

    Trop stylée les lunettes, le Renardeau a les mêmes et les adore 😉
    Pour le déballage d’histoire de grossesse et d’accouchement, plus je le vis (et le subis) plus ça me fait penser à des réunions d’anciens combattants, en mode « j’ai vécu l’enfer alors je peux en parler et partager avec les camarades!! », malheureusement ce n’est pas prêt de s’arrêter!

    Répondre
        1. La reine de la PMA Auteur de l’article

          J’en sais rien, il y a des filles qui parlent leur placenta, alors je me dis que ça se fait… Mais j’en sais rien, je suis un peu nulle en grossesse et encore plus nulle en accouchement

          Répondre
          1. Lucette

            Ben tu vois, ça non plus ça ne se fait pas forcément 🙂
            Remarque tant mieux s’il y a des filles qui ont eu tellement un accouchement de rêve avec un bébé parfait qu’elles n’ont eu qu’à se préoccuper de leur placenta et de sa forme…

            Répondre
  17. ILGC

    Trop mignon ce chat, on dirait le mien !
    Ne pas en parler reste un droit tout comme vouloir en parler à tout le monde. Après je pense que c’est une question de personnalité et de pudeur. Je suis pareille que toi, je n’en parlais pas et je continuerai à ne pas en parler si cela m’arrivait à nouveau. Cela reste personnel et privé et le travail reste le travail sauf en cas de réelle affinité avec les collègues. Bon week end 🙂

    Répondre
  18. pmavie

    Ben moi je trouve que de prendre une trompette pour annoncer sa grossesse, c’est vachement plus original que la photo de l’écho. Et au bureau, c’est tellement essentielle une grossesse, comment oses-tu la cacher. Je veux dire, la seule chose que tu es c’est enceinte, non ? Le reste n’existe plus ?
    Pfff, les gens sont bêtes. Et couper une discussion sur une expo pour parler césarienne, c’est d’un mauvais goût…
    Des bisous La Reine, tu as vraiment bien fait de remettre cette collège à sa place !

    Répondre
  19. damelapin

    Ben disons que si on te demande pas, jme vois mal exposer effectivement mon accouchement, c’est intime! Sans doute pour ça que je n’ai pas fait de post dessus…

    Répondre
  20. juliennes

    « Allô, nan mais t’es enceinte et tu le claironnes pas dans les couloirs…? » Les gens sont d’un pathétique, c’est affligeant. dis-moi, elle est bête ou elle est bête cette collègue ?
    et je trouve ça fou comme les gens en général, la société quoi, ont ce « besoin » de s’approprier la grossesse de l’autre : il faut le savoir, que la personne concernée en parle (sinon, c’est pas normal, si ?), l’annonce même, et après, quand la ponte est faite, faut se précipiter à la maternité pour voir le bébé, le toucher, se demander à qui il ressemble le +… du coup, si t’es pas dans ce *utain de moule, c’est bizarre, faut se poser des questions. Alors, oui, collègue, pose-toi des questions mais les bonnes et fout la paix à la Reine ! non mais…
    (oui, mon commentaire est un poil énervé, c’est que ce genre de réflexions autour de la normalité des chose, les « ça se fait », je ne supporte pas).
    en tout cas, j’espère, si un jour ça m’arrive d’être enceinte, avoir le cran de renvoyer dans leurs 22 les gens à qui j’ai pô envie d’en parler.
    Bon week-end !!

    Répondre
  21. Plume

    Quand je suis revenue de mon long arrêt suite à mes hémorragies de décollement, je n’arrivais pas à évoquer ma grossesse. Seul mon chef était au courant. J’ai fini par le dire à ma collègue qui partage mon bureau (logique, elle allait très vite s’en apercevoir). Puis après ça s’est su de bouche à oreille… Le pire, je crois ce fut la main sur mon ventre de la part d’une ancienne collègue partie de mon service juste avant que je n’arrive (quasi une inconnue donc pour moi)… Pfff
    Je crois que je l’aurais remise à sa place la collègue qui me donne des leçons de bienséances. Parler grossesse/vomissement et vergetures c’est quand même très intime et c’est ton droit absolu de ne rien évoquer même si tu déambules dans les couloirs avec ton petit ventre.

    Répondre

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s