Il y a un an

Il y a un an, nous avions eu notre premier positif, notre première accroche après plus 2 ans d’essais, nous pensions que la roue avait enfin tournée et ce fut une grande déception à la hauteur de nos espoirs avec une mauvaise évolution du taux suivi sans surprise d’une fausse couche interminable.
Personne ne m’avait prévenu qu’une fausse couche pouvait s’étaler sur un mois et demi, en même temps, personne ne vous prévient sur ce qui vous attend lors d’une fausse couche.

J’y pense de temps en temps, de moins en moins souvent et fur et à mesure que je gagne confiance et que ma grossesse avance.

Cette fausse couche coïncidait avec l’anniversaire de l’homme car nous avions attendu le lendemain de son anniversaire pur faire la prise de sang afin de nous assurer une bonne soirée loin de la PMA, mais je sentais que quelque chose de différent se passait dans mon corps, comme une intuition que quelque chose avait changé par rapport à nos échecs précédents. Je me rappelle de ce diner porteur d’espoir à la veille de la prise de sang.
Cette année pour son anniversaire, nous étions aussi de bonne humeur, nous avons fait un déjeuner dans un bon restaurant, nous avons parlé de ce qui nous manquait pour l’arrivée de Starsky, un bon moment à deux en attendant d’être trois.

Je me demande souvent comment je vivrais cet anniversaire si je n’avais pas la chance d’être enceinte, à quelques semaines de l’accouchement… Mais en PMA, on a appris à ne pas vivre la vie avec des « si », mais avec ce que DNLP veut bien nous donner.

Je pense à vous toutes qui attendez enfin une bonne nouvelle et je vous souhaite de tout coeur de voir la rouetourne tourner dans un mois ou dans un an et de trouver votre bonheur et votre équilibre d’une façon ou d’une autre.

Hier, nous avons pris un verre avec un couple d’amis, aussi en PMA qui nous a annoncé une très bonne nouvelle, puisqu’ils nous ont annoncé que Starsky aurait un petit copain ou une petite copine dans quelques mois. J’ai été très contente pour eux car on se réjouit toujours plus d’une grossesse PMA, avec l’impression qu’on a marqué un point contre DNLP, et j’ai aussi été très touchée de leur confiance pour nous annoncer cette grossesse avant l’écho des 12 sa. 

Je n’aime pas trop parler de la vie de mon entourage sur ce blog car je me dis que je n’aimerais pas découvrir ma vie racontée par une connaissance sur Internet, mais je permet quand même de vous parler du protocole qui a abouti à cette grossesse car je ne l’ai pas souvent vu en France (ils vivent à l’étranger) et ça peut toujours être intéressant d’en discuter avec votre doc.
Elle est en IOP et son médecin a procédé à plusieurs ponctions les unes à la suite des autres afin de récolter un maximum d’ovocytes et d’avoir plusieurs embryons et blasto vitrifiés et choisir le meilleur pour le transfert en travaillant de manière pointilleuse sur le transfert, ils ont eu en effet plusieurs reports de transferts pour causes de conditions optimales non réunies (leur protocole s’est étalé sur un an et demi). Leur premier transfert a abouti à cette grossesse et même s’il y a une grande part de chance dans toute procédure de PMA, je trouvais intéressant de partager ce protocole avec vous.

Publicités

20 réflexions au sujet de « Il y a un an »

  1. unbebeanous

    Intéressant ce protocole. Ma psy m’en a parlé, ça doit donc arriver en France… Il parait que ça a le mérite de faire des stimulations plus douces… Mais étalé sur un an et demi, il faut vraiment vraiment être patients…

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      C’est vrai que la PMA apprend la patience, un an et demi, ça ne me paraît pas énorme face à nos 3 ans mais aussi sachant qu’un couple fertile met en moyenne un an à concevoir…

      Répondre
      1. unbebeanous

        Ce qui me parait long, c’est toute cette attente avant de tenter un transfert… Il faut s’accrocher! Mais au vu de nos parcours, en toute relativité, ce n’est pas si long…

        Répondre
  2. gambinou

    Intéressant ce protocole pour maximiser le nombre d’ovocytes matures. C’est bien si demain on a plus d’espoir grâce à de nouvelles techniques. Et c’est fou comme la roue peut tourner vite cela me donne de l’espoir 🙏🏻

    Répondre
  3. pivoinespma

    C’est un protocole intéressant qui se pratique en France aussi mais dans de très rares cas d’après ce que j’avais compris. C’est toujours intéressant en tout cas comme info.

    Répondre
      1. miliette

        Ça sert à rien les goupillons. Par contre pour les draps housse euh… prévois du change !!
        (Je peux t’en donner un de 60×120 c’est pas la bonne taille pour moi)

        Répondre
  4. Ping : Donner? | chouette, une fiv!

  5. tittounett

    Le cumul ovocytaire. J’aimerais connaître les résultats parce qu’en IOP non seulement on a peu d’ovocytes mais le plus souvent ils sont de mauvaises qualités alors même en faisant un stock considérable ça n’enlève pas le problème. Faut voir quoi.

    Répondre

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s