Review Tripadvisor de la Maternité Tenon

Après le récit palpitant de mon vêlage, voici la suite logique avec l’évaluation de mon séjour à la maternité Tenon.

IMG_4157

Comme j’ai été transférée de Trousseau, j’ai débarquée dans un maternité dont j’ignorais jusqu’à l’existence et je me suis dit que c’était bien la peine d’avoir pris le temps de s’inscrire dès les premières semaines de grossesse pour avoir une place dans une certaine maternité qui offrait 3 choses intéressantes à mes yeux : être de niveau 3, faire les soins de bébé dans la salle de naissance et proposer un lit d’appoint au papa dans la chambre individuelle pendant le séjour.

Bref, comme je n’avais pas le choix, il a bien fallu faire avec….

La maternité de Tenon est en travaux, ce qui fait qu’il y a des zones de chantier qui côtoient des zones hors d’âge, limite glauques et des zones toutes pimpantes qui viennent à peine d’être refaites.

L’arrivée en ambulance, c’est faite dans un hall assez sordide, mais j’avoue que je pensais plus à ma péridurale qu’à la déco. La salle d’accouchement faisait également vieillotte (pour rester polie), mais comme tout l’équipe médicale a été très bien, ça m’a paru assez secondaire.
Ça nous surprend toujours avec l’homme de voir que les hôpitaux français ont un matériel de pointe dans des locaux en fin de vie.

IMG_4159

Après ma ponte, on m’a annoncé que j’allais avoir une chambre double dans la partie vétuste, j’ai failli pleurer, puis finalement on m’a dit qu’ils avaient trouvé une chambre simple toujours dans la partie vétuste, puis si j’étais prête à attendre une heure de plus j’aurais droit à une chambre individuelle dans la partie rénovée. Comme vous vous en doutez je n’étais pas à une heure près.

La chambre était super, refaite il y a un mois à peine, spacieuse, bien pensée pour être avec bébé avec un coin baignoire change et assez de place et de fauteuils pour recevoir les grands-parents.
Je pense que j’ai gagné au change versus Trousseau
♥♥♥♥♥

Bon, le restaurant était assez déceptif avec une spécialité improbable du chef, le « poisson fixe », je n’ai jamais soulevé l’opercule pour voir ce qu’il en était. Je me suis nourrie de yaourts, de compotes et surtout des plats apportés par l’homme.

FullSizeRender

En plus la fille qui apportait les plateaux avait toujours un petit mot bien culpabilisant du genre « ça se voit qu’elle a des coliques » (ah bon tu fais plateaux repas et pédiatre ?) et en plus elle n’avait pas d’ouvre bouteille pour les bouteilles de coca light…
♥  (on peut mettre zéro coeur ?)

Pour les activités, j’ai été servie avec une défilé permanent de GO prêts à m’occuper dès potron-minet.

Sage-femme
Je n’en ai vu qu’une très sympa, très douce. Elle est passée tous les jours suivre l’évolution de mon en-bas et n’a pas trop insisté sur la reprise de la contraception. Elle me donnait toujours un petit conseil pour Starsky quand elle voyait que j’étais en galère.
♥♥♥♥♥

Auxiliaires puéricultrices et nursery
Alors j’ai découvert que la nursery n’existe plus dans les hôpitaux publics parisiens, on nous l’avait signalé à Trousseau et c’est la même chose à Tenon. Sauf cas exceptionnels, tu te démerdes avec ton bébé, sauf qu’à Trousseau tu as le papa pour t’épauler.
On te fait tout un discours sur le baby blues, qu’il faut te reposer, que tu vas être soutenue avec une sage femme qui va passer te voir ainsi qu’une puéricultrice quand tu seras chez toi et bla bla bla , en revanche après 13 heures de travail, tu dois enchaîner toute seule sur une nuit avec ton bébé alors que tu n’as jamais donné un biberon, ni changé une couche faudra m’expliquer à quel moment ils prévoient que tu récupères…
En fait, c’est un peu comme si tu courrais un marathon et que pour que tu « récupères » on te réveillait toutes les heures avec une sirène hurlante et un casse tête à résoudre pour que la sirène s’arrête.
Pour ma première nuit, je me suis donc retrouvée épuisée, seule face à un bébé hurlant la couche sale qui s’est pissée dessus quand j’ai essayé de la changer avec une puéricultrice qui a refusé de me la prendre ne serait-ce que quelques heures car tu comprends elle est toute seule… En revanche, elle est bien venue me réveiller à 5h30 pour me dire de ne pas oublier le biberon de 6h alors que Starsky et moi on dormait enfin…
Ensuite, j’ai découvert que quand tu n’allaites pas, on considère que tu maîtrises complètement le biberon. Tu me diras, sur le principe c’est facile, tu mets la tétine en bouche et bébé tête, en revanche, on ne t’explique ni les quantités, ni les horaires et après on vient te dire que tu as fait n’importe quoi et que tu as gavé ton bébé et que c’est pour ça qu’elle crie, mais on ne te donne toujours aucune direction claire. Je ne remercierai jamais assez Ptit Bichon pour son aide sur Twitter car j’étais vraiment en panique et bien culpabilisée d’avoir mal fait.
En revanche, il y avait de super puéricultrices sur l’équipe de jour qui nous ont bien aidé et guidé notamment sur le bain, puis sur les biberons (mais à notre demande uniquement, aucun conseil spontané de ce côté).
♥♥

Infirmières
Je n’ai pas vraiment échangé avec la plupart car elles passaient 5 minutes prendre ma tension et me donner mes médicaments, mais il y en a une qui m’a sauvé ma première nuit en me disant « votre fille a trop chaud et voilà comment on tient le biberon sinon elle ne boit rien votre fille ». Je crois qu’elle a eu un peu pitié de moi et elle m’a demandé pourquoi je ne confiais pas Starsky à la nursery, je lui ai expliqué que j’avais demandé et que ce n’était pas possible, elle a haussé les épaules, l’air de dire n’importe quoi, mais ça s’est arrêté là.
♥♥♥♥♥

IMG_4158

Concernant les visites, il faut savoir que papa est considéré comme un visiteur et que les visites se font de 13h à 20h. Je n’avais jamais envisagé qu’on puisse considérer le père comme un visiteur…
Après il y a la règle et sa mise en oeuvre, l’homme est resté tous les soirs jusqu’à 22h voire plus tard, mais un jour on a halluciné quand on a vu passé un mec de la sécurité qui demandait aux papas de partir… L’homme est quand même resté, mais le principe est surprenant surtout en l’absence de nursery, la présence du papa permet de souffler un peu, de prendre une douche et de dormir quelques heures.

En me relisant, j’ai l’impression d’être une de ces affreuses MILK qui se plaint de tout ce qui concerne son accouchement et son séjour à la maternité alors qu’en fait ce n’était pas si mal, j’aurais juste souhaité plus de conseils et la possibilité de laisser Starsky quelques heures à la nursery ou pouvoir avoir l’homme avec moi pendant tout le séjour pour pouvoir reprendre des forces avant le retour à la maison.

 

Publicités

25 réflexions au sujet de « Review Tripadvisor de la Maternité Tenon »

  1. cali

    Je trouve leur manière de faire vmt pas chouette pour les biberons 😦 pour le papa j’avoue que ça doit être agréable de l’avoir près de soi tout le temps du séjour (pas ça ici non plus à l’époque).
    Et la vie à 3 à la maison c’est comment ? Vous prenez vos marques ? Pas trop de visites ? Des cadeaux pourris ? (Parfois ya des vrais perles ^^)

    Répondre
  2. Leeloo

    Et ben… ça n’a pas du être simple… j’avoue que j’aurais été bien perdu si j’avais été dans les mêmes conditions que toi. Du coup je me sens privilégiée : papa accepté dès le petit matin pour le bain et tout le reste, nursery, auxiliaires de puer et sf au top avec toujours de bons conseils ! Il fait pas bon accoucher en RP !!
    L’important, c’est que tout aille bien et que vous soyez rentrer à la maison !
    Des bises à tous les 3 !

    Répondre
  3. damelapin

    Rha pour la bouffe je compatis. Moi j’avais les plateaux de l’ancienne nana, végétarienne… Et un couteau en plastique pr manger mon saucisson. Par contre j’ai fait ma rebelle, sieur Biquet a dormi à même le sol 2 nuits, même si c’était pas autorisé, et ça m’a tellement aidée la première nuit…

    Répondre
  4. margoublog

    Avec unetelle notation, leurs réservations vont baisser heureusement que trousseau leur envoie des clients sans demander l’avis. Je trouve ça dur de vous laisser sans conseils. C’est pas parce que tu utilises. Des biberons et des couches jetable que c’est facile de s’occuper de son premier bebe. Tu nous donnera la recette du poisson fixe!??

    Répondre
  5. marivalou

    J’aime ma mater ! ❤️
    Espèce de MILK, va ! Dis, comment on tient un biberon ? Parce que quand t’allaite au sein, personne ne t’explique, et donc apres, on fait comment ?
    On sent bien que malgré tous les points négatifs, tu es surtout déçue de ton séjour, mais que ca ne sest pas si mal passé 😉
    Bon retour chez vous !

    Répondre
  6. compoteen

    En province (en tous cas chez nous) mater niveau 3 et pas de nursery non plus, par contre que des chambres individuelles avec coin nursery bain, change 🙂 et coin buzz pour les papas qui veulent rester la nuit 🙂 🙂

    C’est dingue quand même ce non-accompagnement… Heureusement que P’tit Bichon était la!!! J’espère que le retours n’a pas été trop rude.
    Plein de bécots 🙂

    Répondre
  7. damannerainbow

    Alors là je n’en reviens pas pour le coup de la nursery, surtout la nuit ! Pas de coup de main c’est abusé ! Là où j’ai accouché on nous proposait de prendre le bébé au moins les deux premières nuit pour récupérer, totalement ou partiellement… et plusieurs fois j’ai été en galère avec un bébé hurlante et à chaque fois une sage femme ou une puer est venue à mon secours avec beaucoup de sympathie. C’est si desemparant au début !! Et alors le clou c’est le papa considéré comme un visiteur, WTF ??;

    Répondre
  8. marredattendre

    Ton témoignage rejoint d’autres séjours en HP que l’on m’a racontés (accouchement TB mais ensuite pas de nursery, personnel pas aimable…). J’espère que tu peux te reposer à présent que tu es chez toi. En clinique privée à Paris, nursery + papa sur matelas gonflable dans la chambre.

    Répondre
  9. Bounty Caramel

    Le défilé des sf, infirmières, soins, etc… est déjà épuisant… mais en plus si le papa ne peut pas dormir sur les lieux, c’est hard. En allaitant, tu me diras il ne servait pas à grand chose le papa, et bien oh que non, ils font tous les à-côtés. Alors si point de nurserie, au moins que les pères ou autre membre de la famille ou aidant puisse rester boreal ! Et c’est vraiment pas cool pour la non explication des bib’, y’a de quoi paniquer et filer une montée de larmes de tonnerre… J’espère que le retour à la maison a été une grande bouffée d’air et que ça va bien mieux !
    Des bises

    Répondre
  10. Mam'Weena

    WTF, pas de nursery et le papa visiteur !!! sérieux, c’est une blague!!
    Heureusement que pour moi le papa était pas visiteur, j’ai accouché un jeudi et ai eu l’immense chance de passer mon wee end à la mater (tu le sent, le bonheur? ça aurait pas été mon premier, je me faisais une sortie anticipé le samedi!)
    Et la nursery, mais c’est le grale !!! Pour être remontée dans la chambre à 4h30 (pour un accouchement à 23h30, mais ils été débordés …) ben j’ai bien apprécier de me débarrasser du FeuFolet quelques heures les deux première nuits 😉

    Bref, pas cool ton séjours 😦

    Répondre
  11. Estelle maman gère

    bon la nursery je m’en fiche mais le papa qui peut pas rester WTF ! dans mon CH ya que des chambres individuelles et on peut demander un lit d’appoint pour le papa (bon si t’accouche à 2h du mat peut être que c’est compliqué mais je pense qu’il faut insister dans tous les cas ^^).
    Pour le passage de l’équipe soignante quand tu dors on m’a dit de prendre une veilleuse pour pas qu’on allume la pleine lumière mais ça c’est la théorie, je pense qu’en pratique ya moyen qu’elles s’en battent les c*** et qu’elles allument la lumière néon à toute heure -_-
    Le manque d’accompagnement c’est pitoyable … ma SF hapto est la conseillère en lactation, elle a intérêt à être dans les parages si j’ai besoin car les conseils qui changent d’une personne à l’autre non merci et je sais que c’est souvent le cas. Pour les bib je pensais que c’était vachement plus cadré du coup ! jamais eu de mauvais retour, en général les femmes galèrent avec l’allaitement mais le bib ça avait l’air plus encadré. La preuve que non -_-.
    Bon retour à la maison !

    Répondre
  12. tittounett

    Bon alors du côté de ma campagne versus cas difficile et néonat je ne pense pas que ça soit comparable mais sans rire c’est pas la nouvelle norme ça rassures moi !!! Qu’est ce qu’on avait été ravi de notre CHU ! Le personnel, la bouffe, tout avait été super ! Quand j’étais au rayon des « border line » le mois avant mon accouchement, c’était encore mieux, j’avais fini par échanger les ragots avec les nanas de l’entretien et une SF était même venue me voir un mois après lors de mon passage en réa après la « cata ».
    Ma pauvre, c’est là que tu dis ouf maintenant c’est des passages éclairs en mater.

    Répondre
  13. Plume

    A ta place, ça m’aurait rendue chaffouin le fait d’accoucher ailleurs sachant que je m’étais prise la tête à dégotter ZE maternité pour l’inscription. Comme toi, j’avais choisi une mater de niveau 3. Mais bon, comme tu dis, l’essentiel, c’est que toi et Ze Princesse (Charlotte n’a qu’à bien se tenir, non mais ho !) aillent bien.
    Le coup du père devenu visiteur avec un couvre feu, c’est trop délire !
    Ton billet me fait regretter de ne pas avoir rédigé le même juste après le vêlage du Plumeau. J’avais eu droit à la nursery le premier soir mais comme j’avais fait la connerie d’allaiter on me réveillait toutes les 3h pour la tétée. Soit disant que le môme avait faim mais on me fourguait un nouveau-né complètement stone, bref, endormie et en le voyant je me disais qu’on se foutais un peu de ma gueule quand même. Mais bon… bête et disciplinée j’ai donné le sein (ce qui me prenait plus d’une heure à chaque fois vu qu’il fallait réveiller le lardon et se battre lors de la mise au sein et ceci pour chaque nibard. Joie et Allégresse !) donc la nursery c’est sympa quand t’allaites pas lol !
    La bouffe était correct, j’avais ma chambre particulière du fait du vêlage par le haut mais de toute façon j’avais commandé la chambre single moyennant un tarif tout à fait raisonnable (et dans la mesure où il y a de la place cela va sans dire). J’avoue que j’ai été choquée de voir qu’on t’ai laissée seule en freestyle totale avec un nouveau-né parce que t’allaitais pas. C’est limite non assistance en personne en danger (je parle de Princesse bien sûr parce qu’elle avait faim et avait hérité comme mère nourricière une jolie Reine inexpérimentée mais heureusement t’avais Twitter). Dès le premier soir, on nous avait montré comment changer le lardon et faire les premiers soins notamment pour le reste de cordon. Le personnel était hyper sympa et aurait été davantage disponible et à l’écoute s’il avait pu mais bon… C’est faute à manque de personnel et puis il y avait grève des SF mais le boulot a été fait, elles étaient là quand même 😉 : on m’a apporté du café à 2h du mat pour faire passer mon mal de crâne post-péridurale, on a répondu à mes appels désespérés (un peu tardivement soit mais on a répondu) pour calmer bébé, me le mettre au nibard et me consoler parce que je n’arrivais pas à le mettre au sein etc.
    On m’a aussi réveillée à 5h30 du mat pour une prise de sang et on m’a explosé la veine au passage parce que j’avais fait la connerie d’accepter de participer à une étude sur le baby blues (ils recherchaient des gènes susceptibles de te rendre plus sensibles au baby blues). Le premier bain du lardon a été tardif mais il a kiffé sa race grave !
    Globalement je garde un excellent souvenir de mon séjour à la maternité. Note tripAdvisor : 4/5 (j’ai mis 4 juste pour chipoter hein !)

    Répondre
  14. justomate

    Je vous rejoins tout à fait pour le « matériaux de pointe dans des locaux en fin de vie », cf mon expérience IRM à Hôtel Dieu.
    Pas mal la review, et le « régime sale » du poisson fixe. 😉

    Répondre
  15. Miss infertility

    Tout ca a l air ok pour un hopital publique! C est clair qu ils sont à la dure, ils te font bien comprendre que la maman c est toi et que tu es responsable de ton bebe. Bravo pour la non nurserie, je croyais que tu avais prevu d en avoir une a Trousseau, j avais mal compris. Repose toi a la maison, c est plus facile. Bisous

    Répondre
  16. Banane

    Je trouve aussi que le comportement du personnel médical est radicalement différent entre allaitement et biberon.
    J’ai 3 accouchements à mon actif, tous très différents, mais le séjour à la maternité pour le 3eme a été super déshumanisé : on a passé notre temps seuls dans notre chambre, on me demandait si je voulais être examinée (parce que si on pouvait s’économiser de m’observer le minou apparemment c’était plus simple) et on ne m’a donné AUCUN conseil/avis pour le petit. Bon c’est le 3eme, mais quand même, j’ai trouvé ça très perturbant d’être laissée seule dans mon coin comme ça.
    Quand j’allaitais les 2 plus grands, il y a toujours quelqu’un pour passer parler de ça, accompagner, etc… C’est vrai qu’avec le biberon il y a sûrement moins de question à se poser, mais on reste quand même une jeune maman pleine d’hormones, qui pourrait apprécier qu’on lui adresse la parole (de préférence gentiment).
    Après je ne l’ai pas ressenti directement comme un jugement de type « mauvaise mère qui n’allaite pas », mais plutôt une économie de temps en se disant que je pouvais me démerder toute seule.
    Et c’était dans une clinique privée, même pas à l’hôpital public.

    Répondre
  17. ptbichon

    Déjà je suis contente que me s petites réponses Twitter t’as un peu servi. J’avais l’impression de pas toujours être claires comme j’étais limitée en caractère.
    A la lecture de ton post, je suis encore plus contente qu’on se soit battut il y a quelques mois pour que le « tour » de 6h soit abandonné. Du coup on passe à 20h puis le lendemain après le petit dej seulement. Et entre on répond juste à celles qui en ont besoin (ça évite d’arriver comme un cheveu sur la soupe dans une chambre oû tout le monde dort). Et l’argument pour qu’on abandonne ce tour était justement que souvent le bébé et la maman finissait par s’endormir vers 5h….
    Pour le fait que les papas, je suis choquée qu’ils aient pas le droit de rester et encore plus qu’on les fasse arriver qu’à 13h et partir à 20h…
    Heureusement que vous êtes des rebelles!

    Répondre
  18. Clolu

    Je sourie devant ton récit. Je fait partie des lectrices « cachées » accros à ton blog, prisent dans leurs propres histoires de PMA… Et je suis infirmière. A Tenon. Même que j’ai reconnu ton anesthésiste. Même que ça me fait tout bizarre de savoir que la reine a eu sa Starsky au bout du couloir ou je bosse !!! :))) Mazaltov’ pour ta petite merveille. Plein de joie et de douceur !

    Répondre

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s