Deux semaines après la ponte… (MILK Inside)

Je sais que ça fait un peu plus de 2 semaines, mais ce n’est pas évident de trouver le temps d’écrire un post en entier avec Starsky. Surtout qu’on a profité des 3 semaines de congés de l’homme pour caler tous les RDV, comme le passeport, la responsable des crèches à la mairie, la pédiatre, la PMI, tout ça, tout ça… Bref, j’ai des problèmes de riches.

Je me disais que 2 semaines, c’était l’occasion de faire un premier bilan pour Starsky et pour moi.

Je commence par la merveille, Starsky.

C’est un bébé en pleine forme, qui est très tonique et sait donner de la voix. Je vous passe les détails MILK, mais c’est à la fois un génie et une reine de beauté. Il ne lui reste plus qu’à faire ses nuits pour dépasser la perfection.

Sinon, elle a été pourrie gâtée de cadeaux. Un bébé, c’est mieux qu’un blog niveau cadals. Je ne sais plus où les mettre le temps de les laver et de les ranger un peu, son lit est rempli de paquets. J’ai du faire un fichier excel pour les remerciements… Un petit conseil pour celles dans le train et celles qui vont y monter très prochainement (j’y crois fort), n’achetez que des fringues en 1 mois, le reste de la garde robe sera fournie à la naissance et vous pourrez toujours changer si ça ne vous plait pas.

Pour rebondir sur les achats utiles, c’est une vraie question que je me posais enceinte et j’ai vu que je n’étais pas la seule car je suis bombardée de questions par les PB dans les boutiques où je suis passée changer des cadeaux.

Niveau fringues : on n’avait qu’une tenue taille naissance pour l’arrivée officielle de mademoiselle. Sinon j’utilise une dizaine de bodys naissances et 1 mois (les 1 mois de Kiabi = les naissances de Petit Bateau, bref chaque marque taille différemment) avec une dizaine de pyjamas 1 mois qui étaient trop grands et qui commencent à être à la bonne taille à 2 semaines, donc je ne vois pas vraiment l’intérêt de la taille naissance, il suffit de fixer les pieds du 1 mois avec des chaussettes au début. Ma grande déception est que toutes les fringues sympas commencent au 3 mois et que c’est encore vraiment trop grand, chaque matin, je les pose devant Starsky et ça recouvre ses pieds alors que c’est des barboteuses ou des robes…
Côté puériculture : il n’y pas besoin de tellement de choses. Pour l’instant elle dort dans un berceau de maternité qu’on a loué à la pharmacie, mais on commence petit à petit à la mettre dans son lit la nuit, j’ai l’impression qu’elle ne fait pas trop la différence pour l’instant, on verra si on arrive à faire une semaine de nuits complètes avant de rendre le berceau.
Il faut une table à langer, pour le change on utilise de l’eau et des cotopads et un peu de liniment, mais pas à chaque change. Dans les trucs qu’on n’avait pas anticipé, si la table à langer n’est pas proche d’un point d’eau, il faut prévoir un bol qui ne se casse pas pour y mettre de l’eau tiède avant le change. Il y en a des très sympa en mélamine.
Pour le bain, on avait acheté une baignoire pliable à placer dans la grande baignoire (salle de bain parisienne de poche oblige), mais en fait, ça ne nous convient pas du tout car ce n’est pas confortable pour nous de tenir Starsky en étant à genoux à côté de la baignoire, du coup, on acheté une baignoire sur pied (pliable le pied, mais pas la baignoire), c’est plus volumineux mais c’est beaucoup plus confortable, le bain devient un vrai moment de plaisir et pas un moment expédié à cause du mal de dos.
Sinon, on utilise beaucoup la poussette pour se promener dans Paris, aller en terrasse ou faire les boutiques, la nacelle, c’est vraiment pratique au début car Starsky y dort super bien.
Le siège auto est nécessaire, mais on l’utilise très peu car on utilise très peu la voiture, mais après tout dépend de votre mode de vie.
Pour l’alimentation, on a acheté 6 biberons (le nombre de bibs par jour, apparemment tout le monde le savait, pas nous…), deux doseurs pour le lait (un pour les nuits et un pour les ballades), un goupillon, une éponge dédiée et un égoutte biberons. On ne stérilise pas, mais certains biberons s’auto-stérilisent au micro-ondes, c’est bien pratique quand le biberon est resté trop longtemps avec du lait avant d’être nettoyé (en ballade notamment).

 

Et maintenant passons à moi l’objet principal de ce blog (je vais quand même pas me laisser voler la vedette par ma fille !)

Alors autant, mon corps et mes OPK ont eu du mal avec les concepts d’ovulation, de fécondation et de nidation, autant mon corps et mon utérus sont faits pour la grossesse.
Si je fais le bilan, j’ai quand même eu une grossesse et un accouchement de rêve (si, si, n’ayons pas peur des mots).

Aucune nausée
Une prise de poids de 10kg qui ne s’est faite que sur le ventre avec seulement 2,5 kg en trop à la sortie de la maternité qui sont partis tous seuls en 2 semaines, je suis aujourd’hui revenue à mon poids post ponction. Je me dis que si je peux perdre mes 2 kg de PMA, ce sera pas mal, mais pas de régime, ni de sport pour l’instant
Aucune vergeture même si mon ventre ressemble encore un peu à un ballon en baudruche mal dégonflé… je met des crèmes fermeté, mais ça raffermit pas grand chose pour l’instant
Plutôt en forme jusqu’au bout sauf la dernière semaine où je me suis vraiment transformée en baleine échouée sur canapé et où les défis avec Margou mobilisaient toute mon énergie
Aucune contraction jusqu’au jour officiel de ponte et une ponte certes douloureuse, mais qui n’a laissé aucune « trace »

En revanche, je ne me rendais pas compte à quel point l’arrivée d’un bébé chamboulait tout, je m’en doutais, mais ce n’est pas la même chose de le vivre.
C’est beaucoup de bonheur, mais c’est dur, genre vraiment dur.
Physiquement, je suis crevée par le manque de sommeil et l’anémie et psychologiquement, c’est assez désarmant d’être face à un bébé qui crie sans raison identifiée (couche propre, biberon pris, bébé porté) pendant plusieurs heures d’affilées.
Mais on prend nos marques et je trouve ça fascinant la façon dont nous apprenons à nous connaitre chaque jour un peu plus. Je trouve notre relation très « animale », j’ai besoin de la sentir physiquement, c’est très nouveau pour moi comme sentiment, en même temps la maternité est assez nouvelle également chez moi.

Voilà pour un premier bilan à deux semaines de vie commune et en cadeau la seule photo que j’ai eu le droit de poster sur Facebook à l’occasion de notre première sortie #MILKFrustrée 😉

FullSizeRender

Publicités

74 réflexions au sujet de « Deux semaines après la ponte… (MILK Inside) »

  1. koalaenpma

    C’est encore un peu tôt pour moi pour penser aux achats, mais je note que chez toi il y a de bonnes idées !
    Je suis contente de te sentir heureuse dans ton nouveau rôle.
    Bisous à toi (et à ta merveille, qui a une jolie poussette (je ne peux rien dire sur son physique !) ).

    Répondre
  2. nanou

    Quel bonheur de lire ce post ! Un bilan idéal après 2 semaines. J’imagine (ou pas en fait) à quel point l’arrivée d’un petit être doit bouleverser, chambouler toute ta vie physique, psychologique, émotionnelle, ça doit être juste dingue. Et cette façon d’apprendre à se connaître avec un si petit être c’est incroyable.
    Très heureuse pour vous 🙂

    Répondre
  3. edbou

    Tout à fait d’accord avec ton bilan ! De mon côté on porte encore du naissance à un mois car la puce avait un mois d’avance donc commeon ne prevoit generalement pas ce cas là, essayez de vous faire prêter des trucs en taille naissance… Sinon je rajoute un point pour celles qui veulent allaiter : préparez vous psychologiquement car les débuts sont durs, voire très durs (je ne veux décourager personne mais n’ayant moi même pas été préparée je sais de quoi je parle…) mais il parait que c’est normal et que ça s’arrange (j’attends de voir)

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Il paraît que ça devient super l’allaitement une fois que c’est en place
      moi ça me faisait peur, j’avais peur de m’ajouter un stress supplémentaire et c’est vrai que le biberon est rassurant mais parfois je regrette un peu de pas avoir essayé surtout quand Starsky tente de téter et que ça me fait sortir qq gouttes de lait, je me dis que c’est quand même plus naturel…

      Répondre
      1. edbou

        Mouais j’attends toujours que ça devienne super… apparemment c’est après 3 mois et moi j’ai décidé de faire 2 mois exclusif je tiendrai pas plus (si je tiens jusque la)… il faut un dévouement total et une confiance en soi absolus (que je n’ai pas) pour un allaitement serein et je t’avoue que si j’avais su que ce serait comme ça je ne l’aurais pas fait, je m’accroche juste pour ma fille.

        Répondre
          1. edbou

            Merci 😉 en fait je suis un peu trop control freak et donc le côté « instinctif »et à la demande de l’allaitement me tétanise complètement

            Répondre
          1. edbou

            Ah ouais ? Je sors a peine du 1er pic de croissance et j’avais envie de me suicider… en fait le « à la demande » c’est juste inconcevable pour moi. Et c’est venu quand le déclic ?

            Répondre
              1. edbou

                Mais ouais j’ai envoyé un appel au secours aux MILK allaitantes la semaine dernière ! En fait je suis un boulet j’ai merdé ton @ Heureusement Marivalou ma répondu 😉

                Répondre
        1. marivalou

          Ici, c’est devenu sympa au moment du sevrage (apres les 2 mois), du coup, j’opte pour un allaitement mixte. Juste la super idée pour moi car ça me libère les journée, quand je peux pas allaiter, hop un biberon, et je garde l’allaitement « plaisir » pour le soir, la nuit (bonheur de ne pas avoir à faire un bib), et le matin.

          Répondre
          1. edbou

            Pour l’instant j’allaite le jour et je tire mon lait pour la nuit, parce que quand elle tète ça prend des plombes et je suis sûre qu’elle prend bien la nuit (pour pouvoir dormir #mère indigne). Comment tu fais pour maintenir ta lactation en allaitement mixe ? Ça se cale tout seul ? (Je crois que je suis en train de pourrir le post de la Reine :-P)

            Répondre
  4. damelapin

    Du bon, du moins bon, c’est normal. Mais ça peut parfois être dur hein? Et pas moyen de mettre pause à ce cirque de dingue.
    Pour les bib j’en avais pris 5, au pif. Et pas de stérilisation hormis les plonger 5 min dans l’eau bouillante avant la première utilisation pour moi…
    Par contre les cadeaux, t’as de la chance. Moi on m’avait offert que du 1 an car les gens étaient persuadés que j’aurai plein de 3 mois… Et j’ai même eu du 18 mois… euh…. LOL.

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      C’est dur de plus avoir de temps pour soi, pour le moment c’est Starsky ou des trucs chiants comme laver les bibs, faire des lessives, prendre une douche, aller aux toilettes… Mais j’imagine que ça se met en place, ça fait 2 soirs qu’on arrive à dîner tranquille, ça fait du bien !
      J’ai aussi reçu du 1 an et du 18 mois mais beaucoup de 3 et 6 mois… Après je ne m’embête pas trop et je change tout ce que je ne pense pas utiliser

      Répondre
          1. Leeloo

            Malheureusement je n’ai pas eu les tickets pour changer… j’aurais des trucs d’avance ^^ !! J’ai tout mis dans un carton avec ce qu’on m’a offert en 1 an… parce qu’on m’a aussi offert du 1 an… Pfff !! Lol !

            Répondre
      1. damelapin

        C’est clair, ça fait bizarre. On vit vraiment à leur rythme, c’est pour ça que je me force à ne pas vivre au travers de mon fils en plus de cela! Il faudra que tu essaies peu à peu de lalaisser un peu à son papa, juste pour t’aerer, seule, pas longtemps mais ça fait déjà du bien 😉

        Répondre
  5. Titine7831

    Quel bonheur de lire ce résumé de tes 15 premiers jours de maman !
    Ce qui me rassure vachement c’est qu’à priori ça ne semble pas « impossible » de sortir de chez soi avec un nouveau-né ! (j’ai peur de devoir rester enfermer avec le P’tit Farceur)
    Plein de gros bisous à toutes les 2

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      C’est pas impossible du tout, loin de là et ça leur fait du bien de prendre l’air.
      Mais je ne fais que des sorties à pieds (comme j’aime bien marcher, ça va, ça ne me limite pas trop) et je calcule mes sorties en fonction des heures de bib et j’anticipe où je le donnerai (Resto, parc, …)
      Après tu ne peux pas aller partout, faut vérifier qu’il y aura de la place pour ta poussette 🙂

      Répondre
        1. ptbichon

          Même les nouveau-nés d’hiver! Dans leur poussette à l’abri et bine couvert ils craignent rien (enfin on évitera en cas d’orage ou de tempête de neige…).
          Les parents sont souvent moins à l’aise que les bébés.

          Répondre
        1. ptbichon

          Mais c’est exactement ça. Pare que c’est pas la même qualité de sommeil que tranquille à la maison et parce que mine de rien c’est de nouveau bruit, de nouvelles stimulations, qui entraînent de nouvelles acquisition et qui donc « fatiguent »

          Répondre
  6. Leeloo

    Ohhh que oui, ça change la vie… tu verras, petit à petit, tu feras plus de trucs funs et moins de trucs chiants ! et Starsky va interagir beaucoup plus avec vous et ça, c’est trop bon ^^!!
    Je te rejoint sur le côté « animal »… j’ai parfois besoin de la prendre dans mes bras pour la câliner et la sentir… C’est trop bon !!!

    Répondre
  7. lamisskangourou

    Heureuse de lire ces mots de maman happy!! Vous semblez avoir trouvé vos marques, le baby blues n’a pas d’emprise sur notre reine 🙂
    Et jolie photo ! En effet tu es déjà toute fine, c’est impressionnant !
    Je te rejoins sur le côté animal, ressenti+++ le premier mois.. Maintenant encore je me fais parfois un câlin peau à peau avec mon grand bébé de 9 mois 🙂 mais c’est rare … Alors profite ! 😉
    Gros bisous !

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      Le séjour à la mater a été assez dur pour moi car je n’ai pas pu avoir le peau à peau et je me sentais vraiment perdue sans conseil, ni directives claires, j’ai pleuré toutes les nuits mais je me sens beaucoup mieux à la maison, j’ai mes repères, j’ai l’homme pour me soutenir quand je craque mais c’est pas toujours facile quand elle crie 5 heures d’affilées la nuit…
      On a vu une super puéri à la PMI qui a su me faire prendre confiance et qui m’a encouragé à faire comme je le sentais, du coup je me rattrape et je fais du peau à peau presque tous les jours.
      C’est super important de se faire soutenir que ce soit pour l’allaitement ou pour le reste au début
      Bisous

      Répondre
  8. ptbichon

    Pour ne connaître que les nouveau-nés je sais comme ça peut être frustrant de pas les « comprendre » parfois (et encore moi je suis pas impliquée sentimentalement avec eux, et je ne suis pas blindées d’hormones, enfin pas toujours…)

    En tout cas j’aime lire cet article…

    Bisous.

    PS : je n’afficherai pas cette photo dans mon service ou je vais toutes les faire partir en dépression…

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      C’est vrai que c’est très frustrant même si on nous a prévenu que ça arriverait et que c’était comme ça, on a tellement envie de bien faire et ça donne tellement l’impression de mal faire…

      Répondre
  9. princessepi👸

    Ah mais quelle belle MILK 🙂 et quelle beauté cette princesse dans son magnifique carrosse ! ♥️
    C’est bon d’avoir tes conseils et tes impressions (c’est encore un peu tôt pour moi, mais je note pour y revenir, merci !)
    T’es vraiment pas la Reine pour rien toi !

    Répondre
  10. Mam'Weena

    Les premiers temps sont (un peu/très) dur, surtout la fatigue, moi, ça me rendait folle !!!
    Mais dans quelques mois, vous aurez trouvé vos marque.
    Et fait gaffe pour les nuits, il paraît que biologiquement, dès que bébé fait ses nuits, les parents se penchent sur la question du deuxième XD.

    Pour l’allaitement, c’est dommage si tu regrettes, mais je peux comprendre la pression que ça met quand à ce que mange le bébé.
    Moi, aucun problème, il a toujours bien mangé (poids de naissance repris avant la sortie de la mater) et j’ai en même temps adoré et parfois détesté. J’ai tenu les 6 mois que je m’étais fixé (chômage et OMS ont bien fait leur boulot), mais je l’ai sevré dans la douleur (6 semaines pour qu’il accepte biberon et lait artificiel) et le bonheur d’être enfin un peu libre XD.
    Par contre, bébé de novembre, je n’ai jamais hésité à le sortir, ni en poussette avec « juste » une bonne couverture ou en écharpe sous mon manteau 😉

    Bonne continuation et découverte réciproque à toutes les deux

    Répondre
  11. MadamePatience

    Je suis très heureuse que autant la conception fut compliqué chez toi, autant la grossesse et le post-ponte soit du bonheur (je me comprends hein : le déroulement de la grossesse, les kilos etc) la vie n’est pas que injuste 🙂 une sage femme me disait encore hier qu’il faut environ 40 jours à la femme pour faire ses « relevailles », c’est le temps qu’il lui faut pour se remettre bien de l’accouchement (autrefois fêté au 17e siècle, Humm aparté historique) et que pendant ce laps de temps il est normal de craquer, d’être un peu « chiffon », qu’il faut essayer au max de vivre au rythme de son bébé (je dors quand il dors et j’essaye de déléguer au max à super papa les taches ménagères), je reste quand même allongée assez souvent et évite de porter des trucs lourd pour éviter une légère descente d’organe et laisser le temps au périnée de se remettre tranquille. Alors tranquille, cela ne fait que deux semaines, prenez vos marques les filles (je m’adresse à la Reine mère et sa fille hein) gros bisous

    Répondre

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s