MontesSorry but #NotSorry (jeu de mots minable)

Ca y est, je suis en phase d’attente, welcome back en PMA !
Je dois attendre le retour des anglaises pour faire PDS et hystéroscopie. Et comme je ne suis pas pressée, j’attends un peu avant de prendre du Duphaston pour faire venir les anglaises pour que cet examen rentre dans mon emploi du temps au moment où ça m’arrange, c’est un des luxes de la PMA 2.0.

En attendant je vais vous parler de Starsky, donc si vous voulez arrêter votre lecture ici c’est le moment.

Son statut de génie s’affirme un peu plus chaque jour, elle coiffe au poteau tous les bébés médiocres à tous points de vue, donc pas besoin de vous raconter les détails. Je voulais en fait vous parler de mon expérience avec la halte-garderie.

Starsky est aujourd’hui gardée en garde partagée avec un faire-valoir, mais dans mes lubies de jeunes parents, j’ai cru bon de vouloir socialiser mon génie pour lui permettre de reigner sur un plus grand royaume. J’ai donc entrepris les démarches pour qu’elle participe une demi-journée par semaine à la halte garderie.

Déjà quand la directrice m’a dit qu’une demi-journée ce n’était pas possible, qu’il fallait a minima en faire deux, j’aurais du me méfier… Et quand elle m’a parlé de la pédagogie Montessori, j’aurais du encore plus me méfier, mais comme je n’y connais rien, j’avais surtout compris que les jouets étaient rangés à hauteur d’enfant ce qui m’a semblé du bon sens, plus paysan que Montessori.

A la rentrée,  le bal des débutantes des enfants de la halte garderie a commencé, j’ai nommé la semaine de familiarisation.
Pour commencer, les 2 demi-journées pour l’âge de Starsky se font exclusivement l’après-midi sur l’heure de la sieste vu qu’ils ferment boutique à 16h30, les matinées étant réservées aux grands. J’ai tenté de négocier sur ce point, rapport au besoin de sieste de Starsky, mais il semble que cela allait nuire grandement au développement de mon génie…
Qu’à cela ne tienne, la mère courage que je suis ne s’arrête devant aucun sacrifice et envisage très sérieusement de foutre en l’air changer les habitudes de sommeil de sa fille pour lui garantir un avenir meilleur.

L’homme a fait la première journée de familiarisation, je ne l’ai pas senti convaincu, il m’a surtout parlé du traumatisme de réveiller sa fille qui venait tout juste de s’endormir pour sa sieste…

Le deuxième jour étant pour moi, je décide de reculer un peu notre arrivée à la halte-garderie afin de laisser à Starsky la possibilité de faire sa sieste, certes tout son avenir est en train de se jouer, mais on mentira sur son dossier d’admission à Harvard (de toute façon, elle n’aura pas besoin de faire de dossier, c’est eux qui la prieront de venir dans leur fac de ploucs).

Nous voilà, ma fille et moi dans la halte garderie, j’explique notre retard, on me fait des gros yeux tout en me disant que l’important c’est le bien-être de l’enfant, j’ai senti un message contradictoire qui aurait perturbé plus d’un bébé médiocre.
Commence alors ce moment gênant où on tu déposes ton enfant au milieu de la salle et où on te propose de t’asseoir sur une chaise pour personne de petite taille pendant que la familiarisation se fait.
Et là j’attends… j’attends… Ne voyant pas la puéricultrice s’adresser à Starsky qui se demande où est passé sa couronne au milieu de cette pièce bruyante, j’engage une conversation sur le déroulement concret de cette heure de familiarisation. Et la dame m’explique le plus sérieusement du monde qu’ils appliquent la pédagogie Montessori et qu’ils laissent les enfants faire ce qu’ils souhaitent car tout est à porter de main et que c’est en fonction de leurs envies qu’ils s’organisent une activité, rien ne leur est imposé…
Well, well, well, comment dire de façon très élaborée que ma fille va resterassise au milieu de cette pièce sans que personne ne s’intéresse à elle sauf un bébé médiocre qui a commencé à s’approcher beaucoup trop près de mon génie avec des gestes incontrôlés.
Je questionne sur la lecture de livres, le chant de comptines, le collage de gommettes, j’évoque mes doutes sur la capacité des bébés médiocres d’un an à s’organiser une petite activité coloriage seuls… Il semble que ça va venir, il faut faire confiance aux enfants.

Ayant toute confiance en mon génie, je lance une fronde pédagogique et je commence à présenter des jouets à mon génie pour la mettre en confiance dans ce nouvel environnement. Mon génie étant un génie, elle prend très vite confiance et commence à vider de manière assez systématique tous les paniers de jouets (àa sa hauteur donc) ainsi que la piscine à balles.
J’en profite pour aborder à nouveau le sujet des horaires et de la sieste (je peux être lourde parfois), on me répond le plus sérieusement du monde qu’un enfant fatigué dormira n’importe où dans un coin de la pièce, toujours avec cette histoire de Montessori et de l’enfant qui va à son rythme, bla, bla bla… c’est vrai qu’en effet, à un moment ils tombent d’épuisement…
C’est à ce moment que j’ai su que ça n’allait pas le faire. J’ai laissé Strasky finir de retourner la piscine à balles histoire de rentabiliser ma demi-RTT, je lui ai proposé, mais non imposé de ranger, elle n’avait pas envie donc j’ai été très Montessori et on est parti en laissant le bazar.

fullsizerender

Après un débrief avec l’homme très rapide, vu qu’on était d’accord, on a arrêté là l’expérience de la halte garderie. Starsky attendra un peu pour reigner sur sa cour.

Plus sérieusement, la vraie raison pour laquelle nous n’avons pas adhéré est celle des horaires qui ne coïncidaient pas avec le rythme de Strasky et qu’on ne voyait pas la valeur ajoutée vu qu’aucune activité n’était organisée (j’avais bon espoir qu’elle fasse les trucs salissants comme la peinture ou les gâteaux  à la halte garderie et pas à la maison).

Mais cette histoire de pédagogie Montessori m’a titillé, car vu comme c’est à la mode, ça doit être un peu plus complexe qu’une excuse pour faire de la garderie allongée à regarder les enfants (les adultes font la sieste à la place des enfants).
J’ai donc lu sur Montessori et plus poarticulièrement sur l’attitude de l’éducateur qui doit quand même montrer un truc ou deux à l’enfant qui doit ensuite le faire par lui même. Finalement la puéricultrice faisait la démonstration de la sieste à Starsky et ça nous avait échappé.

L’attitude de l’éducateur

Pour laisser à l’enfant suffisamment d’initiative et lui permettre d’apprendre à son rythme, la pédagogie Montessori recommande une attitude de retrait de la part de l’éducateur, assez différente de la posture classique : une fois la démonstration faite, il reste présent en simple observateur, uniquement disponible si l’enfant manifeste clairement qu’il a besoin d’un complément d’aide ou d’information. Au bout d’un certain temps, l’enfant travaille même seul sans la présence de l’adulte, après avoir été chercher lui-même le matériel de son choix sur des étagères adaptées à sa taille. À aucun moment l’éducateur ne tente d’accélérer le processus. Il ne souffle pas les réponses, ne prend pas les objets ou le crayon des mains de l’enfant pour lui montrer une nouvelle fois ou lui donner la solution. Le but étant d’éviter que ces interventions, perçues comme un échec de la part de l’enfant, ne lui fassent perdre confiance en sa capacité de réussir seul.

Après, sachez que tous les génies de la Sillicon Valley, on fait une école Montessori, c’est wikipedia, dont le fondateur a fait une école Montessori, qui le dit. Heureusement qu’on vise Harvard et pas Stanford pour Starsky…

Voici une liste non-exhaustive de personnalités célèbres ayant été influencées par la pédagogie Montessori : les fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, Jimmy Wales, le cofondateur de Wikipédia, le fondateur d’Amazon.com Jeff Bezos, le musicien Jeff Buckley. Anne Frank a également suivi une éducation Montessori, à partir de 1934, lorsque sa famille s’installa à Amsterdam. Il y a aussi l’inventeur des Sims, développeur de Spore et de SimCity : Will Wright.

Publicités

36 réflexions au sujet de « MontesSorry but #NotSorry (jeu de mots minable) »

  1. Yukie

    Merci pour cette bonne tranche de rire 😀 !
    Perso j’ai du mal avec « la méthode » Montessori, car c’est plus du bon sens qu’autre chose enfin bref faut en prendre et en laisser c’est comme tout 😉
    Je te rejoins sur la nécessité de préserver le rythme de l’enfant.
    Des bisous à vous 3 votre Altesse

    Répondre
  2. Miss inFertility

    Très bon ton article!! Oui Montessori est tellement à la mode que cela veut désormais tout et rien dire… Ca peut être super, comme cata… Et de toute façon je ne vois pas comment cette méthode peut s’appliquer avant 2-3 ans !!

    Répondre
  3. marieandpma

    Ah ouais malin ça de la part du personnel d’utiliser Montessori comme excuse pour ne rien branler (pardon). Ils sont forts quand même, ce sont un peu des génies dans un style particulier quoi : le branlage. Non ? 😉
    Bon de toute façon je suis d’accord avec toi : respecter le rythme de sommeil de l’enfant est fondamental, mais rien que ça, c’était bizarre dans cette garderie, l’inverse est plus logique : les petits le matin et les grands l’après-midi …

    Répondre
    1. endolorie

      Effectivement, je travaille avec des enfants et les plus jeunes viennent préférentiellement le matin tandis que les plus grands arrivent après leur matinée à l’école…
      Vraiment bizarre ce fonctionnement…

      Répondre
  4. ballerinepma

    Loursonne à sa place pour ses 15 mois dans une crèche Montessori prive pour quand je reprendrais le travail et cela ne se passe absolument pas comme dans la tienne c’est juste génial et il font plein de truc salissant justement (mais pas que) je pense que comme c’est devenu une mode ya vraiment à boire et à manger la dedans …

    Répondre
      1. ballerinepma

        Ah oui … Elle doivent se cacher derrière ça pour rien foutre ! Nous il ne prenne que 10 d’enfants et sont 4 auxiliaires , quand on a passe l’entretien on a regarder les enfants et il étaient hyper heureux c’était vraiment un cocon

        Répondre
  5. tinkieginie

    Je crois qu’il y a des « drôles » un peu partout, Montessori ou pas d’ailleurs! L’important, c’est de trouver une équipe à l’écoute et en laquelle tu puisses avoir confiance.
    Par contre, tu as déjà passé une hystéroscopie ou c’est la prems? (désespérément en quête d’infos à ce sujet car je suis sensée y passer vendredi prochain :-/)

    Répondre
  6. Simone Attend le train

    bon j’y connais rien en bébé et en éducation mais tout ce foin autour de la « pédagogie montessori » m’a l’air bien suspect. Quand je repense à mes vacances à la ferme chez mes grands parents où j’étais libre d’explorer, de me salir et de monter mes petites expériences…je me dis qu’ils auraient pu accoler la sigle « iso-montessori » mais qu’en fait ils ne faisaient que reproduire le mode d’éducation reçu depuis des générations. Arf arf arf…

    Répondre
  7. madamepoupounette

    Très bon article ! ça me déculpabilise dans cette mode du tout montessori où j’ai parfois l’impression de ne pas offrir le MUST à mon fils de 13 mois en l’empêchant de mettre ses mains poisseuses sur notre chaine hifi à portée de ses petites menottes… et +1 pour la sieste du génie !

    Répondre
  8. justomate

    Haha laisser le bazar et se justifier par Montessori c’est génial ! Cela dit, cette méthode ne semble-t-elle pas être à l’origine de cette nouvelle génération de petits c*nnards, qui n’obéissent à aucune règle, passent leur vie sur leur smartphone (on ne leur apprend plus à s’amuser, donc vala…) et oublient la notion de respect ?
    Un enfant qui s’éduque tout seul. Ben voyons. Rhalala ça m’agace tout ça. M’enfin…

    Répondre
  9. Tittounett

    AH Montessori ! Cette mode me sort par les yeux, des adeptes de la pensée unique ces gens là. Et pourtant je trouve qu’il y a des trucs sympas dans cette méthode.
    Mais ta crèche pardon mais de ce que j’en ai lu (et le groupe des jumeaux que je fréquente sur face de bouc est très pro Montessori) franchement c’est pas vraiment du Montessori. Il y a beaucoup d’activités chez Montessori que je sache. Quand à l’histoire de la sieste AU SECOURS !!! Il aurait été intéressant de demander où elles ont eu leur formation Montessori …

    Répondre
  10. alicebvmcd

    ouh la la en effet ça a l’air trooooop bizarre !!!!
    Entre nous si je laissais B. aller dormir quand il le souhaite dans une salle ou plein d’enfants jouent je ne suis pas certaine qu’il aurait son compte de sommeil !…
    Montessori est devenu tellement à la mode que c’est complètement galvaudé… Alors qu’à la base il y a des choses intéressantes même si beaucoup relèvent du bon sens.

    Bises à toi et à la Génie 🙂

    Répondre
  11. Glou

    Montessori est a priori plutôt adapté à la maternelle qu’aux Creches. Ensuite quelque soit la pédagogie retenue dans une crèche il faut qu’elle se traduise par un vrai projet au sein de l’établissement. Tu as eu raison de fuir…..

    Répondre
  12. julys974

    J’avais déjà écrit au sujet de la pédagogie Montessori. C’est clairement un effet de mode (qui existe tout de même depuis des décennies !!).
    Que les enfants puissent aller à leur rythme, évidemment !! Mais ta crèche sur ce point manque de cohérence puisqu’ils imposent de réveiller le marmaille… Et puis c’est totalement contre le rythme de l’enfant de prendre les grands le matin et les petits l’après-midi !!
    Bref, tout le monde s’autoproclame digne héritier de Maria Montessori mais c’est du n’importe quoi. C’est surtout une façon de se faire du fric sur le dos de parents qui veulent le meilleur pour leur rejeton. Et vu qu’on nous vend que Montessori c’est le Best of the best…
    J’ai utilisé des activités Montessori en classe. C’est super intéressant comme approche (au multi sensorielle notamment). Mais bon, il y a du à prendre et à laisser.
    Le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un enfant, c’est de lui apprendre positivement la contrainte et la frustration, qui règnent en maître dans le monde des adultes, qu’on le veuille ou non.
    Regarde, je plaquerai bien tout sur un coup de tête pour faire le tour du monde sur un voilier. Ben je ne peux pas et c’est comme ça. On ne fait pas toujours ce qu’on veut quand on veut et c’est une illusion dangereuse, à mon humble avis, de laisser croire ça aux enfants. Bonjour le réveil quand ils vont ouvrir les yeux en grandissant !! 😨
    En tout cas, l’école privée Montessori à 7000 boules, pour laisser son gamin faire ce qu’il veut, quand il veut, comme il veut: mouais…
    Un de mes élèves a testé Montessori en cours d’année dernière. Quelques semaines plus tard, il est revenu à l’école, totalement déboussolé, demandant à sa maîtresse qui demandait de copier telle leçon : « Mais c’est obligé de le faire ? » 😂
    Cette année il est dans ma classe et si j’essaye d’appliquer la bienveillance et l’autonomie, j’impose aussi un cadre qui est essentiel parce que rassurant. Le petit commence à s’adapter petit à petit.
    Bref, rien n’est idéal (sauf Starsky évidemment !), mais si tout n’est pas à jeter chez Montessori, tout n’est pas à suivre à la lettre non plus.
    Désolée pour le roman : tu m’as inspirée de bon matin. Des bisous.

    Répondre
  13. feedunordblog

    😂 on a des amis pédagogie montsouris. Pas facile de tout comprendre .. Après chacun son système éducatif, le plus important étant de choisir celui qui nous convient ;). Et de garder le sourire

    Répondre

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s