J’ai tout lu le Filliozat

Suite à mon post sur l’éducation bienveillante qui a déclenché un grand débat alors que je l’avais écrit un peu à l’arrache sans trop me renseigner sur le sujet (au cas où vous ayez un doute, en général mes posts sont écrits en grande partie dans le métro et vaguement relus sur ordinateur pour ajouter les magnifiques photos prises avec soins et faire un peu de mise en forme avant d’être postés).
Tout ça pour dire que je me suis dit qu’il fallait que je me renseigne un peu sur le sujet et j’ai donc lu la bible de l’éducation bienveillante de Isabelle Filliozat « J’ai tout essayé ». C’est un bouquin avec des dessins qui se lit super vite.

Petite fiche de lecture en 3 points :
1. Elle enfonce beaucoup de portes ouvertes ou comment énoncer une évidence en donnant l’impression d’avoir inventé le fil à couper le beurre
2. Il y a quand même quelques trucs intéressants, vraiment pour de vrai
3. Il y a une partie complètement perchée où je voyais entre les lignes les parents relous du square
Je pense qu’en appliquant l’ensemble des conseils énoncés on peut élever un gamin égoïste et auto-centré qui refuse tout type de contrainte dans sa vie sociale ou dans sa vie professionnelle vu qu’on lui a évité toute contrainte depuis la naissance. Si c’est un génie ça peut donner Steve Jobs, par contre si c’est un médiocre, bonne chance pour vous faire offrir la villa de vos rêves pour la retraite.

Et j’ai trouvé le ton souvent niais, un peu infantilisant, mais c’est très personnel. J’ai beaucoup de mal avec ce type de tournure qui parle au nom de l’enfant…
« Pourquoi tu es si fâchée ? Pourquoi tu m’en veux ? J’ai besoin de toi, maman, pour arrêter cette tempête. Je crie de plus en plus fort pour que tu m’aides… Ne m’abandonne pas à ma rage… »

Elle parle de parentalité positive et non bienveillante, je n’ai pas toutes les nuances en tête, mais je pense que c’est assez proche.
Le bouquin est organisé par tranche d’âge avec des conseils pratiques et des mises en scène du quotidien (il est pas si mal foutu).
Je n’ai volontairement pas commenté la partie sur les enfants plus âgés car n’ayant pas encore été confrontée, je demande à voir avant de juger.
Par ailleurs, elle n’aborde pas du tout la motricité libre, ni la diversification menée par l’enfant (si vous avez les bouquins de référence sur le sujet, je suis prête à les lire).

Je commence par les portes ouvertes:

– Ma préférée « un enfant est plus compliquée qu’une plante verte » et pourtant j’ai maintenu Starsky en vie plus longtemps qu’aucune plante verte qui m’a été confiée. Je cite « quand les feuilles de votre ficus jaunissent et tombent, vous n’imaginez pas que la plante le fait exprès pour vous faire marcher ou cherche à vous faire passer pour une mauvaise jardinière »… Personnellement, je n’ai jamais pensé que Starsky faisait son cochon hurlant pour me faire marcher.
– Détourner l’attention de l’enfant quand il fait une bêtise, un comportement dangereux, etc… Sérieux faire plusieurs chapitres là dessus, faut pas avoir peur.
– Occuper l’enfant pour éviter les crises, idem, ré-vo-lu-tionnaire ! J’aurais jamais pensé à prendre des jouets quand on sort ou occuper Starsky au super marché avec un sac et une pomme ou des gommettes dans l’avion.
En gros la méditation et la contemplation ne sont pas innées chez l’enfant et il vaut mieux occuper son cerveau et ses mains pour anticiper / éviter les crises, sachez le!

Les enfants d’un même groupe d’âge ont des comportements similaires. Et moi qui pensait que ma gamine disait non parce que c’était un génie révolutionnaire, une réincarnation du Ché  alors qu’il semblerait que ce soit les deuzans et une phase normale de son développement…

Taper son enfant ne sert à rien et c’est mal. C’est dommage car ça remplaçait le cour de body combat auquel je n’ai plus le temps d’assister (humour).

Au cas où vous ayez un doute, les enfants de 2 ans n’ont pas la notion du temps et ne comprennent pas « plus tard », « dans 10 minutes ».

Palme de l’évidence énoncée savamment « Et pour éviter les bêtises, mieux vaut ne pas laisser un enfant de moins de quatre ans sans surveillance. Son cerveau ne lui permet ni de faire la différence entre bien et mal, ni d’inhiber ses impulsions à agir, et il y a tant de tentations… » bref, on ne laisse pas bébé dans son coin.

 

Ce que j’ai trouvé intéressant

Son analyse sur les enfants qui ne sont pas plus difficiles qu’avant, mais simplement plus stimulés et plus exposés à la tentation. C’était peut-être mieux avant sans supermarché, ni télé, ni tablette, mais c’était surtout moins de travail pour éduquer.

Le fait de calmer son enfant en le serrant dans les bras en cas de crise. Déjà testé et approuvé, pas la peine d’expliquer quoi que ce soit à un enfant en crise et j’ai remarqué que cela aidait Strasky à se calmer quand je la serrais dans mes bras en la balançant avec une respiration calme de type yoga un peu exagérée (c’est mon côté maître yogi).

Dire STOP plutôt que NON, pas testé chez nous car on a dit NON et je crois qu’il est intégré donc difficile de revenir en arrière, mais je trouve intéressant de différencier l’arrêt d’une action d’une interdiction stricte.

Proposer des alternatives ou installer une routine au lieu de donner un ordre. C’est vrai que ça marche souvent mieux que répéter 15 fois un ordre pour entendre 15 NON en retour.

 

Sur la partie perchée, les phrases parlent d’elles-mêmes

« En éprouvant l’amour que vous lui portez, vous pouvez laisser cette sensation dans votre poitrine se diffuser dans le reste de votre corps. Puis poser votre main sur la sienne. Écoutez, sentez, recevez, accueillez la vie de votre enfant dans votre paume. »
« Respirez dans votre main, puis imaginez que vous permettez à sa respiration de pénétrer jusqu’à l’intérieur de vous… jusque dans votre coeur. »

« Nous avons découvert qu’il pouvait être dangereux de dire « non, ne touche pas à la prise de courant ! », et que « non, tu n’auras pas de bonbon » est plus déclencheur de rage impuissante qu’éducation à la frustration. »

« Quand on dit : « c’est bien » à un enfant, non seulement cela souligne que cela aurait pu être « mal » mais il ne mémorise pas l’action. Il mémorise sa fierté et la tension liée au risque d’échec. L’enfant est sous le jugement du parent, son cerveau frontal n’est pas mobilisé. »

« Alors pour quelle raison poser ce bocal de bonbons en évidence au sommet de l’armoire si elle ne désire pas que son enfant les convoite ? C’est une véritable incitation au cerveau d’un enfant de trois ans. Et l’on dit que ce sont les enfants qui provoquent les parents ! »

« La peur et la honte engendrées par les punitions inhibent les fonctions cérébrales supérieures, ce qui a un impact sur les performances intellectuelles, la vie émotionnelle et la socialisation. »

« Lui dire « Ce n’est pas à toi, c’est le jouet de Zéphyrin » induit de la confusion parce que Zéphyrin n’a pas le jouet en main. Il est plus utile de lui dire « oui, tu as le camion dans tes mains maintenant » et de poursuivre selon les jours avec quelques habiletés de parentalité positive, pour lui enseigner les deux dimensions complémentaires qu’elle a besoin d’acquérir : le sens de la propriété et de ses droits : « Tu as le droit de le garder pour toi. C’est à toi. » Et la frustration et la reconnaissance des droits de l’autre.  »
(Spécial dédicace au papa du parc qui ne prête pas sa pelle, je suis sûre que ton gamin s’appelle Zéphyrin et il a pas intérêt à zieuter le sceau (seau?) de mon génie)

« Marquer les séparations par des meubles, un trait au sol, des tapis qui délimitent des espaces personnels. »

 

Comme dans tout, il y a à prendre et à jeter. Je continue à penser qu’éduquer au feeling et au bon sens reste la meilleure option tant qu’il y a de l’amour.
Je suis impatiente d’avoir la fiche de lecture de Madame Ourse, de Marivalou et de Biquette !

Bonne semaine !

Publicités

70 réflexions au sujet de « J’ai tout lu le Filliozat »

  1. miliette

    Je dois dire que quand la P’tite Gouine se roule par terre en hurlant entre le rayon condiment et le rayon yaourts, j’ai beaucoup de mal à laisser ma respiration aller jusqu’à mon coeur

    Répondre
  2. damelapin

    Bon ben j’ai loupé toute son éducation, on lui dit « c’est bien » quand il fait quelque chose de bien, et il est tout content et fier. Ce livre doit pas être adapté aux bébés éprouvettes ^^

    Répondre
  3. tittounett

    Et tu dis que c’est un génie ? Plus je te lis moins j’en suis sûr. Déjà si tu ne laisses pas l’amour remplir ton cœur jusqu’à ta paume la pauvre gamine doit se sentir pas mieux qu’une crotte de rat dans un caniveau. ça me fait de la peine tout ça.
    Elle a raison Fillomachin, de toute façon moi je ne les félicite jamais les miens et puis quoi encore ! C’est normal de débarrasser la table à 2 ans et demi quand même merde ! Ils ne veulent pas un bisou non plus ?
    Blague à part je t’admire de l’avoir lu, une copine me l’a offert (en comprenant rapidement qu’elle avait fait une bourde) et jusqu’à maintenant j’en ai lu que des passages. Il faut dire que je suis sûr d’avoir 20/20 à tout QCM sur Montessori et Fillobidule tellement les blogs parentaux et les réseaux sociaux nous bassinent la dessus. De peur de faire un massacre de masse (ouh bad joke) je me suis désabonné de plein de groupes Facebook jumeaux parentaux & co, ils sont tous contaminés à 95%.

    Répondre
  4. MadameOurse

    Bravo quelle analyse. J’en suis à la moitié, lu du boulot donc la preuve que ça se lit vite et je te rejoins dans tes points de vue.
    Par contre le serrage dans les bras en crise d’une 2ans 1/2 cochon hurlant très forte pour se débattre ça marche que dalle !!!

    Répondre
  5. madamepoupounette

    Merci pour la fiche lecture 🙂
    Moi aussi je dis « c’est bien » même si j’ai lu aussi qu’il vaut mieux valoriser l’action que le résultat mais j’oublie 3 fois sur 4.
    Je vais tenter ta technique du câlin serré en cas de colère !

    Répondre
    1. icsipari

      La vache il va falloir que l’on achete l’éducation pour les nuls parce que cela a l’air subtile ! Il faut dire que l’on en est seulement aux messages « j’ai faim » « j’ai mal au bide » « vous êtes de mauvais parents à m’abandonner dans ce grand lit froid »…

      Répondre
        1. icsipari

          Il ne faut pas être négligent à la commande. C’est pour ça que l’on a mis 7 ans à être livré : nous sommes exigeants madame ! Bon on a oublié de préciser « sans reflux gastro oesophagien » mais on le garde quand même.

          Répondre
              1. La reine de la PMA Auteur de l’article

                Je vais vous balancer un truc bateau (mais apparemment on peut devenir riche en balançant des trucs bateau), mais ça va passer plus vite que vous ne le pensez. Ça pousse vite ces petites bêtes, surtout les génies synthétiques. Câlin au caneton et aux parents.

                Répondre
  6. compoteen

    heuuu je félicite mes plantes (enfin celles qui ne sont pas en train de crever) du coup je crois que question livre d’éducation vais m’en tenir à ta fiche de lecture 😉

    Répondre
  7. todropsky

    C’est vrai qu’il est simpliste ce livre surtout pour une reine de ton envergure !! Je pense que l’auteur l’a voulu ainsi pour être accessible et « vulgariser  » la parentalite positive d’où les dessins … pour être à ta hauteur ( qui est quand même celle d’une reine ;-)) lit docteur catherine gueguen « pour une enfance heureuse « qui se base sur les neurosciences et le développement cérébrale … très intéressant et plus fournie ! Bonne lecture !

    Répondre
      1. todropsky

        Chacun fait comme il veut , mais comprendre le développement neurologique et psychologique de l’enfant pour mieux comprendre ces  » bruits  » et mieux y faire face n’est il pas préférable que subir et être démuni?

        Répondre
          1. La reine de la PMA Auteur de l’article

            Je ne sais pas si c’est une question de ressources ou d’acceptation du fait qu’un enfant, c’est du boulot et pas juste changer les couches et donner à manger. Parler, expliquer, se défouler, occuper l’esprit et les mains…bref s’en occuper.
            C’est épuisant mais c’est merveilleux.

            Répondre
            1. todropsky

              J’ai l’impression que tu gères très bien ta parentalité, que tu gères impeccable et que tu ne doutes jamais de toi ,c’est super ! dans ce cas tu n’as pas besoins de ça mais je veux juste que tu respectes le choix d’autres , et ne pas les faire passer pour des idiots. C’est l’impression que j’en ai quand je te lis et surtout ne pas non plus enfoncer des portes ouvertes car dire que l’éducation positive c’est faire un enfant auto centrée c’est que vraiment vraiment tu n’as pas compris !

              Répondre
              1. La reine de la PMA Auteur de l’article

                Je ne crois pas avoir fait passer qui que ce soit pour un idiot.
                J’ai donné mon avis sur un livre en particulier qui donne un point de vue spécifique sur l’éducation. C’est un point de vue, il y en a d’autres, certains pédiatre sont pour le retour à plus de fermeté… Encore une fois autant de visions de la parentalité que de parents.
                De mon point de vue, ce livre n’a pas grand intérêt, mais je n’empêche personne de le lire et de le trouver très chouette et utile.
                En tous cas, je te remercie de m’informer que je n’ai vraiment, vraiment (un troisième ‘vraiment’ pour la route ?) pas compris.

                Répondre
  8. calihope

    Bon, je ne comprends pas grand chose à ces trucs d’éducation bienveillante (depuis quand on présume le parents malveillants?!), mais ton « on ne laisse pas bébé dans son coin » m’a fait ma soirée, merci! 😉

    Répondre
  9. lamisskangourou

    Bordel ça fait 24h que j’essaye de respirer dans ma main, j’ai réaménagé toute ma maison pour bien délimiter les espaces de vie et tracé des limites au stabilo par terre, et j’ai arrêté de dire bravo à mon fils. Du coup j’ai oublié d’arroser mes plantes et elles sont mortes. C’est compliqué tes trucs !

    Répondre
  10. marredattendre

    Je pleure de rire ! En tout cas elle a dû se faire pas mal de soussous avec ses conseils new age pour parents déboussolés… J’ai une référence qui pourraît t’intéresser (une critique informée et construite des présupposés idéologiques qui guident ce courant éducatif)…

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      De ce que j’ai compris, c’est un truc du genre « oui c’est bien une prise électrique, tu l’as reconnu, mais tu sais ce qu’il se passe quand on met les doigts dans la prise ? »
      Réponse standard d’un bébé médiocre de 10 mois « dadada »
      Et là je ne sais plus, je ne sais pas répondre au dadada, comment l’interpréter ? 🤔

      Répondre
  11. Moineau

    Ça te semble évident que ta fille ne hurle pas pour t’emmerder, mais malheureusement ce n’est pas évident pour tout le monde… je ne compte pas les fois où j’ai entendu « il fait un caprice/ une comédie » en parlant d’un bébé (<1 an) dont la personne ne comprenait pas les pleurs :-/
    Alors ces livres enfoncent des portes grandes ouvertes chez nous, mais à peine entrebâillées chez d'autres.

    Répondre
  12. Kahina

    Je dois être une quiche de l’éducation, car j’ai bien aimé lire Filliozat. Pas ce livre en fait, mais « il n’y a pas de parents parfaits » et surtout « au cœur des émotions de l’enfant ». Empruntés à la bibliothèque municipale 🙂
    Ton retour sur ce livre que je ne connais pas est très intéressant 🙂 (et ça m’évitera de le lire, je préfère quand même les romans).
    Mais attention au sceau (sic) du génie, je ne sais pas si c’est fait exprès mais le sceau pour l’enfant de la Reine, ça le fait grave bien 😉

    Répondre
    1. La reine de la PMA Auteur de l’article

      C’est que je suis pour l’orthographe créative ! 😉
      Je pense que ça dépend des caractères, en général dans la vie, j’aime bien y aller au feeling, du coup je me retrouve pas trop dans les bouquins, mais y avait quelques trucs intéressants.

      Répondre
  13. Ping : Espèce de mère indigne va! – De l'infertilité à l'indignité maternelle

  14. Ping : J’ai tout lu le Filliozat – Ils se marièrent et…

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s