Archives pour la catégorie avant 12 SA

Par où commencer

Ma vie a connu ces derniers mois de grands chamboulements.
Evidemment je ne raconte pas tout ici sur ce blog, mais disons qu’on pourra appeler 2017 mon annus horribilis personnelle.

Je me suis pris récemment une nouvelle claque, la plus grosse claque de ma vie et pour l’instant, je navigue en eaux troubles.
Je sais que j’ai les ressources en moi pour remonter la pente, mais cela prendra du temps et ne se fera certainement pas en quelques semaines.

Comme je n’aime pas trop les blogs qui tendent une perche sur un sujet sans trop en dire en appelant des questions, je ne m’étendrai pas sur ce sujet, c’est plus pour vous situer mon état d’esprit actuel. J’ai tendance à être cassante et agressive, je le sens, je vais essayer de m’adoucir, mais ma patience est plus que limitée en ce moment.

Voilà pour vous planter le décor, donc non, je n’ai pas passé un bon été.

Et malgré ces épreuves, la vie nous a fait un beau cadeau avec Einstein qui va bien et gigote comme il faut. Nous avions ce matin la seconde échographie de datation (vous savez l’échographie qui n’existe qu’en PMA pour calmer les nerfs des pmettes) et il nous a fait le show.

Ce pauvre Einstein n’aura pas profité du repos et de la zenitude que j’avais essayé de créer pour Starsky en restant sur mon canapé à m’admirer le ventre en mangeant mes 5 fruits et légumes par jour.
Il s’est fait trimballer en avion, en train et en voiture, je n’ai pas eu beaucoup d’appétit, je n’ai pas beaucoup dormi, j’ai porté des charges lourdes (sa soeur notamment, des valises aussi), j’ai du oublié mon traitement du soutien quelques fois et pourtant il est toujours là.

On n’a pas encore passé l’échographie officielle des 12 sa, mais j’ai envie d’y croire et de me laisser porter.

Je ne connaitrai pas la grossesse zen pour des raisons différentes, mais ce n’est pas bien grave car c’est bien le résultat qui compte.

J’espère que de votre côté vous avez passé un bel été, plein de soleil, de glaces, de (virgin) mojitos et de rires. ❤

Publicités

A priori, c’est définitivement un génie 

Première écho ce soir et Einstein a tout donné 

1. Il a démontré des talents de géographe car sans boussole il s’est installé dans l’utérus qui est connu comme le meilleur endroit pour une grossesse.

2. Il a prouvé qu’il était fort en maths, car on lui a dit qu’à ce stade il fallait 5mm et il faisait pile 5mm.

3. Et cerise sur la gâteau, c’est un artiste, un percussionniste plus précisément qui bat le rythme avec son cœur. 

On est un génie ou on n’en est pas, pour le moment Einstein confirme que comme Starsky, il en est. 

Bon week-end et bonnes vacances. 

Happy happy Friday ! 💗

Essayer de profiter

J’ai décidé d’essayer de profiter de cette seconde chance qui m’est offerte.

Quand on est une pmette, une seconde grossesse ça reste un miracle, si précieux et si fragile.

Alors certes, je suis encore loin de l’écho des 12 sa et encore plus loin de celle des 22 sa qui est celle à partir de laquelle j’avais commencé à vraiment me projeter pour Starsky. Mais j’aimerai profiter de chaque instant de cette grossesse et ce dès le début.
J’aimerai réussir à un être une PB comme une autre, limite comme ma collègue qui avait annoncé sa grossesse avant l’écho des 12 sa car de toute façon elle était prévue la semaine prochaine. Bon par contre, pour le bola, je suis pas encore prête à me mettre une cloche autour du cou.

Je me dis que le taux a bien évolué et maintenant il faut faire confiance à Einstein et à mon corps et que de toute façon on ne peut pas tout contrôler donc autant se laisser porter de façon positive et si fausse couche, il doit y avoir et bien fausse couche il y aura.
C’est la théorie sauf qu’en pratique c’est pas facile de rester zen car comme pour Starsky je n’ai pas vraiment de symptômes et aucune nausées. Je suis crevée, mais ça parait normal en fin d’année à une semaine des vacances.

Ma gyneco nous a gentiment caser dans son emploi du temps complet une échographie en fin de semaine avant notre départ en vacances, mais elle risque d’être un peu tôt pour avoir un rythme cardiaque qui nous rassurerai (un peu). Sachant que nous avions eu notre première écho exactement au même stade, 6sa +2, pour Starsky, j’espère que nous aurons la même chance et que nous pourrons écouter son cœur battre, même s’il faut arrêter de respirer pour bien l’entendre.

Je me dis que « l’avantage » des vacances avec Strasky, c’est que je ne vais pas avoir trop le temps de cogiter à chaque mini symptôme et que je vais être occupée à profiter avec mon génie.

Tout ça pour dire vivement vendredi.

Sinon, j’ai repéré cette merveille sur Twitter le rêve de la pmette qui a eu un test positif mais pas encore de bébé dans les bras… l’échographe portable connecté au mobile….pour $199, un peu cher, mais ça doit bien se revendre sur le bon coin de la PMA.

Dernière prise de sang, ça c’est fait

Troisième prise de sang et troisième succès d’Einstein qui confirme son génie avec un taux à 4500 et des brouettes.

Vous pouvez arrêter les blagues vaseuses sur les jumeaux, Strasky était à 4000 à la même date.

Espérons qu’il confirme nos espérances à l’écho en fin de semaine prochaine, histoire qu’on profite des vacances…

 

Je profite de ce post qui aurait pu être un tweet pour vous dire que j’ai mis à jour ma page sur les médicaments avec de nouveaux tests de drogues légales.

Et j’en profite également pour dire que je suis bien contente du retour de vieilles pmettes sur la blogo après une traversée du désert (?), welcome back Marivalou et Princesse Pi !
Miliette, Miss K, ça vous donne pas un peu envie de revenir ?

 

Tout ça mérite bien un Happy Friday un peu en avance !
(puis faut que j’arrête de poster tous les jours, ça va commencer à se voir que c’est pour gonfler les stats du blog)

Un génie ?

Suffirait-il de donner un nom de génie à un embryon pour qu’il se comporte comme tel ?

Si j’avais su, j’aurais économisé du temps.

On attend de voir comment ça évolue et on reste évidemment très prudent mais le taux n’a pas fait fois 4 comme il aurait dû, mais fois 10 !

On reste donc dans la course avec une prochaine étape jeudi.

Si seulement ça pouvait être vrai…

Finalement je m’en sors pas trop mal

Ca peut paraitre bizarre de dire ça alors qu’on m’a confirmé la fausse couche ce matin, le taux étant passé de 770 à 800 en 2 jours.

Ce n’était pas une grande suprise pour moi.

J’avoue que je m’étais faite à l’idée de la fausse couche dès la première prise de sang avec ce taux très bas, mais son évolution « normale » m’avait vraiment surprise et je vivais cela comme une bonne suprise un peu empoisonnée.

En revanche, j’avais été surprise que le centre de PMA me demande de continuer le traitement alors que le taux n’avais pas doublé en 5 jours. C’est tout à leur honneur de soutenir les embryons retors.

Cette FIV étant pleine de surprises, je pensais qu’on ne verrait rien à l’écho avec un taux si faible, mais on a vu un sac (avec, sans surprise, cette fois un retard de croissance).
Cela présente un avantage certain car ça exclu d’office le risque de GEU, pas d’embryon fantôme cette fois et j’aurais peut-être même la chance d’éviter le cytotec avec eventuellement une expulsion naturelle car la sage femme m’a dit que je devrais saigner dans les prochains jours (ce qui devrait me laisser le temps pour caler une séance épilation entre l’arrêt des capsules moles et l’arrivée des anglaises #PositiveAttitude).

Cette fausse couche est très différente pour moi, je ne la vis pas du tout comme la première.

Tout d’abord, j’ai l’immense chance d’avoir un bébé merveilleux en pleine santé, si on fait abstraction temporaire de sa gastro (je vous passerai les détails des fonds de couches de Starsky aujourd’hui car c’est pas beau à voir).
Et ça, ça change tout, je n’ai plus du tout l’angoisse de ne jamais être maman, je suis maman.

Ensuite, mon parcours pmesque m’a appris à me protéger et à ne pas espérer devant des chiffres qui auraient du me laisser peu d’espoirs, l’homme dit que je suis devenue pessimiste, mais même s’il y a des exceptions, je n’ai plus vraiment foi dans une grossesse qui démarre mal.

Et aussi, cette fois, comble du luxe, j’ai trois blastos qui m’attendent au frais. Car au final, j’ai eu 3 ponctions, mais seulement 4 transferts pour avoir Starsky avec 2 accroches sur 4 transferts. Finalement mon parcours a été long et tortueux, mais pas si négatif que ça quand on prend un peu de recul.
Je me dis que là en une ponction, j’ai gagné 4 transferts et que c’est vraiment chouette. Bien sûr ça ne garantie rien, mais j’ai bon espoir que notre winner se cache parmis nos 3 blastos. Huggy ne devait pas être un génie (y a qu’à voir son taux, Starsky était à plus de 350 dès la 1ère prise de sang) et dans la famille royale, on n’accepte que les génies !

10-crazy-facts-you-didnt-know-about-albert-einstein-6

Comme on part en vacances fin février, on va prendre rendez-vous avec ma gyneco pour planifier un transfert en mars.