Archives pour la catégorie my life

I’m ready for my close up

Certes Starsky vient à peine de souffler ses 2 bougies, mais nous sommes déjà dans les dossiers d’inscription à l’école et ces braves gens nous demandent une photo…
Ne me demandez pas à quoi sert la photo pour l’inscription, pardon la pré-inscription, en maternelle, je n’avais pas compris que c’était un concours de mini miss.

Je tente donc ma chance de bon matin avec mon iphone, en me disant le matin, elle sera fraîche au réveil et normalement, elle sera encore propre et présentable.
Je lève donc mon génie l’endimanche et la positionne devant une porte blanche pour le fond neutre.
Echec cuisant, elle a les yeux éclatés, refuse de retirer sa tetine et d’éloigner son doudou et on a un gros problème de crédibilité avec la photo où elle dit ouistiti avec sa tétine.

Je retente ma chance après le petit-déjeuner, meilleure mine, la tétine est partie ainsi que son doudou, ça fait pas pro, mais c’est passable en recadrant les bras levés de joie au cri de ouistiti.

Mais bon je ne suis pas encore super satisfaite et je me dis soyons fous, faisons un photomaton.

Après la sieste, mon génie est souriant, de bonne humeur et en pleine forme je l’emmène donc au photomaton du monop.

Nous commençons par un petit incident sur le trajet. Starsky est en plein apprentissage de la propreté et s’arrête net sur le trottoir au cri de « pipi ! »… Je lui explique qu’elle a une couche, elle insiste, non pipi dans le pot, il n’y a pas de pot dans la rue ma chérie, tu peux faire pipi dans ta couche, non pipi dans le pot… Bref, j’avais un gâteau dans ma poche qui a permis de détourner l’attention et nous voilà reparties.

Arrivées au photomaton, 1ère difficulté, la taille de Starsky.
En effet le siège n’est pas réglable en hauteur et assise, sa tête est toujours loin du cadre, donc à moins de vouloir fournir le haut de ses cheveux dans le dossier d’inscription, il faut mettre la demoiselle debout.
Elle a peur, crise de larmes, on dégaine une petite voiture, finalement ça va mais je dois absolument lui donner la main. Sauf que si je lui donne la main en étant à côté d’elle, j’ai l’honneur d’être dans le cadre.
Je me mets donc accroupie devant elle et lui donne la main.
Starsky fait donc de grands sourires dans ma direction, par terre donc.
Je fais les marionnettes avec ma main au niveau de l’appareil pour essayer d’attirer le regard dans la bonne direction, Starsky fait aussi les marionnettes car c’est trop rigolo.
(Au moins elle a retrouvé le sourire)

A cet instant, nous avons la photo bourrée avec sa tétine au réveil, la photo qui pourrait passer en recadrant très serré pour cacher les bras levés, la photo où elle regarde par terre, la photo où elle fait les marionnettes.
J’ai eu un moment de doute parental, comment font les autres parents pour faire cette f*ucking photo de dossier d’inscription avec un enfant de 2 ans ??

Surtout que photmaton te propose 2 options : la photo qui est conforme pour les documents officiels et que tu peux choisir uniquement si elle est considérée comme conforme par le logiciel, mais autant te dire qu’avec une deux ans qui dit ouistiti, aucune photo n’est conforme et que tu peux la refaire à l’infini et la photo « fun » qui n’est pas conforme, mais qui te propose 4 poses que tu ne choisis pas…

Finalement, par je ne sais quel miracle, nous avons obtenu 3 photos sur 4 de correctes pour le dossier d’inscription.
Gros problème, je trouves mon génie objectivement sublime sur ces photos et j’ai pas trop envie de les donner à l’école, mais plutôt de les garder précieusement pour moi…

Morale de l’histoire, pour les prochaines photos, nous irons chez un photographe, histoire que mon génie puisse s’exprimer à la hauteur de son talent face à l’appareil avec un photographe qui aura plus de répondant qu’un vulgaire photomaton.
(et accessoirement, je pourrais demander des tirages supplémentaires pour la MILK que je suis devenue)

 

 

 

 

Publicités

Reprendre son souffle

On peut le dire, ce début de grossesse a été assez chaotique pour moi d’un point de vue émotionnel.

Je voulais profiter dès le début de cette dernière grossesse (je sais qu’étant donné mon âge et mon absence d’envie d’une famille nombreuse, ce sera la dernière), mais la vie a fait qu’elle est dans un premier temps passée au second plan, voire complètement hors du champs de mes pensées et qu’ensuite, les résultats du dépistage de la trisomie avec ce score record d’une chance sur 48 (on était à une chance pour 6 000 pour Starsky…) m’a empêché de me projeter pendant encore deux longues semaines.

Hier nous avons eu l’appel tant attendu et la bonne nouvelle, toutes les trisomies sont écartées. Einstein nous a fait une frayeur, peut-être pour nous rappeler qu’il était bien présent même si on ne pensait pas beaucoup à lui. Et je commence enfin à me projeter un peu dans cette grossesse.

J’était toute tremblante hier quand j’ai reçu l’appel surtout que la dame m’a demandé « Bonjour, c’est le centre de diagnostic anténatal, vous êtes bien madame la reine, est-ce que je peux vous parler ? » et je me suis dit merdouille, elle s’assure que je peux encaisser une mauvaise nouvelle, mais en fait, elle était juste attentionnée.
Mais avec toutes ces émotions, j’étais tellement soulagée de la bonne nouvelle que je n’ai pas pensé à demander le sexe d’Einstein alors que le DPNI permet de le connaitre avec certitude. J’ai pas osé rappeler car je me suis dit que c’était un peu déplacé de se poser la question du sexe alors qu’on venait de m’annoncer la seule bonne nouvelle de l’année.
Les résultats vont nous être envoyés par courrier, on verra si le sexe est noté, sinon il faudra attendre encore un peu…
Parce que c’est pas tout, mais j’ai une gender reveal à organiser ! (et une garde robe à mettre en place)

Nous avons annoncé à Starsky hier soir que maman avait un tout petit bébé caché dans le ventre et qu’elle allait être grande soeur, je ne suis pas certaine de ce qu’elle en a compris.
Elle a ensuite caché une de ses poupées sous mon sweat en disant « petit bébé caché » et ce matin elle a annoncé à sa nounou que « petit bébé caché dans le ventre de maman ».
Comme la notion du temps assez vague à son âge et que 6 mois, c’est long, je pense qu’on ne lui en reparlera pas avant un bon moment et qu’on laissera venir les questions si elle en a quand la transformation en baleine avancera.

Sinon ma vie a complètement changé, je ne travaille plus et je prend doucement mes marques dans cette nouvelle vie de femme au foyer.
C’est vraiment une chance de pouvoir prendre le temps, de ne pas avoir l’impression de courir partout telle une poule sans tête et de tout faire mal et surtout de profiter de Starsky plus d’une heure par jour.
Je compte bien savourer cette année hors du temps qui m’est offerte. Je n’aurais probablement plus jamais cette opportunité.

Happy Friday !

Essayer de profiter

J’ai décidé d’essayer de profiter de cette seconde chance qui m’est offerte.

Quand on est une pmette, une seconde grossesse ça reste un miracle, si précieux et si fragile.

Alors certes, je suis encore loin de l’écho des 12 sa et encore plus loin de celle des 22 sa qui est celle à partir de laquelle j’avais commencé à vraiment me projeter pour Starsky. Mais j’aimerai profiter de chaque instant de cette grossesse et ce dès le début.
J’aimerai réussir à un être une PB comme une autre, limite comme ma collègue qui avait annoncé sa grossesse avant l’écho des 12 sa car de toute façon elle était prévue la semaine prochaine. Bon par contre, pour le bola, je suis pas encore prête à me mettre une cloche autour du cou.

Je me dis que le taux a bien évolué et maintenant il faut faire confiance à Einstein et à mon corps et que de toute façon on ne peut pas tout contrôler donc autant se laisser porter de façon positive et si fausse couche, il doit y avoir et bien fausse couche il y aura.
C’est la théorie sauf qu’en pratique c’est pas facile de rester zen car comme pour Starsky je n’ai pas vraiment de symptômes et aucune nausées. Je suis crevée, mais ça parait normal en fin d’année à une semaine des vacances.

Ma gyneco nous a gentiment caser dans son emploi du temps complet une échographie en fin de semaine avant notre départ en vacances, mais elle risque d’être un peu tôt pour avoir un rythme cardiaque qui nous rassurerai (un peu). Sachant que nous avions eu notre première écho exactement au même stade, 6sa +2, pour Starsky, j’espère que nous aurons la même chance et que nous pourrons écouter son cœur battre, même s’il faut arrêter de respirer pour bien l’entendre.

Je me dis que « l’avantage » des vacances avec Strasky, c’est que je ne vais pas avoir trop le temps de cogiter à chaque mini symptôme et que je vais être occupée à profiter avec mon génie.

Tout ça pour dire vivement vendredi.

Sinon, j’ai repéré cette merveille sur Twitter le rêve de la pmette qui a eu un test positif mais pas encore de bébé dans les bras… l’échographe portable connecté au mobile….pour $199, un peu cher, mais ça doit bien se revendre sur le bon coin de la PMA.

Les deuzans du génie

C’est pas tout de suivre l’évolution des taux d’Einstein (j’espère tellement que la prise de sang demain va être OK, histoire de souffler pendant les vacances…), mais les deux ans de Starsky approchent à grand pas.

Je parle évidemment de l’anniversaire des deux ans, la partie rébellion des deuzans a, pour sa part, bien commencé depuis un moment, j’ai fait un pacte avec moi même de ne jamais la montrer sous un mauvais jour sur ce blog donc vous n’en saurez pas plus et de toutes les façons elle est merveilleuse.

Comme elle est né en août, il vaut mieux anticiper un peu car tout est fermé la première quinzaine d’août. Je suis donc au taquet pour cet anniversaire. J’ai un peu trop anticipé et sous-estimé son génie car j’ai commencé à lui apprendre à dire son âge et elle a capté tout de suite, donc maintenant quand on lui demande quel âge elle a (généralement la seconde question après son prénom) elle dit qu’elle a deux ans alors qu’elle n’a que 23 mois….
Vous vous en doutez, on est très gêné en société et on se sent obligés de corriger avec le détail des mois « Non, en fait elle n’a pas tout à fait deux ans, seulement 23 mois ». Sourire gêné de la personne en face qui calcule si c’est loin ou pas des deux ans pour évaluer l’étendue de son génie par rapport à un bébé médiocre de 2 ans révolus.

L’année dernière, pour ses 1 an, on avait fait sobre avec un goûter familial qui était très bien, elle avait compris qu’elle était la reine de la fête et était ravie de déballer ses cadeaux.

Cette année, on va refaire la même, mais vu qu’elle va un peu mieux comprendre le concept d’anniversaire, je me dis que ça peut être sympa de mettre un peu de déco autour pour vraiment faire « fête », surtout que Starsky aime beaucoup danser et faire la fête.

Sauf que quand je vois les anniversaires sur Instagram en cherchant des idées, je me dis que je suis pas au niveau côté déco et que surtout ça me gonfle de faire tout ça car au fond c’est un peu ridicule tous ces thèmes surtout pour des enfants si jeunes.
Genre si t’as pas un thème pour ton anniv des deux ans, t’as raté ta vie…
Et s’il te plait redécore tout l’appart et n’oublie pas la sweet table. Imagine un anniversaire de bébé sans sweet table, c’est limite une baby shower sans gâteau de couches, nan mais allo quoi ?

Je critique, mais finalement, j’ai quand même fait un thème et une déco shoppée sur mon meilleur ami aliexpress.

Attention thème de folie…. roulement de tambour… les animaux de la jungle !

OK, c’est pas méga glam et original, mais les animaux c’est ce qu’elle kiffe le plus Strasky (avec les bateaux) et son anniversaire, c’est son moment pour elle.
J’ai donc commandé 3 ballons animaux et des cake toppers  qui sont plus ou moins raccords avec les ballons.
Le gâteau quant à lui sera un gâteau normal acheté chez un pâtissier, mais il sera magnifié par les cakes toppers 🙂

Je suis encore en phase de réflexion sur les bougies étincelles car je crains que ça lui fasse peur, mais ça fait vraiment fête pour le coup, un peu ambiance Paris Hilton à Saint Trop’ dans ses grandes années… un véritable accessoire de génie à la hauteur de ma merveille…

Pour les cadeaux, on sait déjà que ses grands parents vont la gâter, donc on va plutôt prévoir des petites choses afin qu’elle ait plein de paquets cadeaux à ouvrir.
Puis honnêtement, elle est déjà pourrie gâtée toute l’année, donc pas de folies non plus de ce côté là.

Vous en pensez quoi ? ça va être raté si on n’a pas les bougies étincelles ?

Fin du suspense

Voilà, le résultat est tombé

 

 

 

 

 

 

J’ai pris le maillot Princesse Tam Tam.

En cas de mauvaise nouvelle, ben j’aurais au moins un beau maillot pour me consoler et en cas de bonne nouvelle je le rentabiliserai cet été.

 

 

Bientôt le résultat

C’est dingue comme le TEC est une autre dimension pour moi.

Vu que jusqu’à présent, on n’avait jamais réussi à congeler un seul embryon; pour moi, une prise de sang négative, ça voulait dire repartir en stimulation, passer par la case ponction et attendre 15 jours. Et encore, j’ai « la chance » d’éviter le blocage des cycles vu que je n’en ai pas.

Et là, j’ai le droit à une nouvelle tentative, en ne prenant que des cachets plus les piqûres de progiron, mais elles ne sont pas obligatoires, avec deux rendez-vous uniquement, un pour le contrôle et un pour le transfert et la prise de sang 9 jours plus tard…
Autant vous dire que pour ne pas y penser, je n’y pense pas, j’oublie la plupart du temps que je suis en train d’essayer de tomber enceinte et que j’en ai chié il y a quelques mois avec la ponction de 23 ovocytes pour arriver à cette PMA light aujourd’hui…

C’est très bizarre, j’ai presque l’impression de ne pas être en PMA.
Après 3 ans d’essais pour Strasky et 2 ans post vêlage sans contraception, ni gertrudage, mon cerveau a de toute façon complètement intégré le fait que la grossesse naturelle ne passerai pas par moi.

Puis avoir la prise de sang si proche du transfert, c’est un truc de dingue, ça passe super vite, à peine le temps de cogiter et pouf, le résultat va tomber. Plus que deux dodos et ce sera déjà le 13 juillet et le résultat…

Pour le week-end du 14 juillet, on s’est prévu une petit escapade en Sologne dans un hôtel avec piscine dont on a prévu de profiter quelque soit le résultat. Sauf que ça pose un problème à plusieurs niveaux.

Déjà le provames fait gonfler et sait tout de suite mettre en valeur n’importe quelle silhouette.

Ensuite le progiron file des bleus au ventre, à moins que ce ne soit les seringues de marde fournies par ma pharmacie qui ne piquent absolument pas.
J’ai utilisé le stock qu’il me restait de seringues du menopur (qui, elles, piquent) et maintenant je me fais un bleu chaque matin. Si quelqu’un connait une bonne marque de seringues (genre celles fournies dans le menopur), je suis preneuse.

Et pour finir, les capsules molles de progesterone restent égales à elles mêmes niveau confort…

Bref, au top pour la piscine.

Option 1: je reste en short débardeur (mais je profiterai pas de la baignade avec Starsky) ou option 2 : il me faut un maillot une pièce (autre que le magnifique speedo de natation dont je suis l’heureuse propriétaire)

J’ai rapidement regarder les maillots 1 pièce en solde, ben je les aime pas trop…
Sachant que j’ai pas beaucoup de poitrine et un popotin respectable, je pense pas que ça me mette en valeur…
Chez asos, ils font vraiment pupute, chez princesse tam tam, il y en a très sympas mais pas donné et pas soldé et j’en ai trouvé un potentiellement correct à rayure ches oysho et le même genre chez etam…
J’ai pas encore décidé, je me tâte…

Les deux en haut à gauche Asos, celui en haut à droite Princesse Tam Tam, celui en bas à gauche Oysho et celui en bas à droite Etam.

Vous en pensez quoi ?

Les Instakids

Depuis ma grossesse (il y a plus de deux ans maintenant…), je me suis encore plus passionnée qu’avant pour Instagram. Je crois que je peux passer des heures à découvrir de nouveaux comptes, de nouveaux univers. Bref c’est mon gros kif Instagram.

Avec l’arrivée de Starsky, je me suis évidemment passionnée pour tout ce qui était déco de la chambre de bébé et puériculture, sauf qu’en vrai quand ton bébé a un an, ben tu ne refais pas la chambre et tu arrêtes d’acheter des trucs dont l’utilité est discutable, non ce qui t’intéresse vraiment, c’est les fringues, d’autant plus quand tu as une fille.
Bon j’imagine que c’est comme la puériculture, ça évolue avec le temps et le jour où ta fille ne veut plus porter que des t-shirts de la reine des neiges, bizarrement tu arrêtes de faire mal à regarder des comptes d’enfants trop bien lookés et tu vas chez H&M acheter l’horreur comme tout le monde.
Heureusement, pour l’instant, je peux continuer à me faire plaisir et à jouer à la poupée.

Comme pour les blogs, il y a plein de comptes différents, des comptes très esthétiques où tu te demandes comment ils font pour vivre sans un jouet affreux qui traîne dans une espèce de photo de mode limite en mieux (je suis jalouse, croyez pas que je critique), il y a des compte plus proches de la vraie vie tout en restant jolis, il y a des comptes plus perso où les gens racontent une tranche de vie sans le côté esthétique et évidemment, il y en a des très cadals avec plein de vêtements offerts, des codes promos et où limite tu te demande si l’enfant n’est pas en fait un porte-manteau.

Et l’autre jour, je me suis demandé, mais où va l’argent de ces porte-manteaux enfants ?

Bah oui, car quand c’est un produit offert que la maman fait porter à son enfant, on va dire qu’il n’y a pas de transaction financière donc, c’est juste un vêtement qui lui a plu et que son enfant porte et qu’elle tague la marque pour la remercier du cadal.
Mais on ne va pas se voiler la face, la plupart des marques ne se contentent plus d’envoyer des produits et sont souvent « obligées » de rémunérer un post, seule une apparition dans la story est gratuite de nos jours ma bonne dame.

Du coup, je me suis demandé si l’argent versé par la marque allait à la maman ou à l’enfant….
Quand un enfant pose dans une campagne de pub, l’argent est bloqué sur un compte jusqu’à ses 18 ans, ce qui me semble logique vu que c’est lui qui a bossé.
Mais est-ce le cas avec Instagram ? Quelle est la limite entre le compte personnel et le compte qui se professionnalise avec de plus en plus de contenu sponsorisé, qui est rémunéré, la maman pour la mise en scène jolie et la photo ou l’enfant qui est mannequin ou les deux….Vous avez 3 heures !
Et pour ceux dont la mère était influenceuse avant leur naissance et qui ont pu bénéficier de rémunération pour faire porter des fringues à leur enfant grâce à cette influence (que l’enfant n’aurais jamais eu sans le travail de sa mère avant sa naissance)… ben bonne chance pour les calculs, je veux pas être là.

Bref tout ça pour dire que je kiffe les enfants d’Instagram, payés ou pas.

Mais comme vous le savez peut-être, l’homme m’interdit d’exploiter l’image de Starsky (même sans être payé), du coup, je suis frustrée…
Pour réparer ça, j’ai créé un compte où je mets toutes les tenues que je fait porter ou que j’aimerai faire porter à Starsky.
Forcément, c’est moins bien mais ça me fait plaisir de créer cette garde robe virtuelle.

C’est un ersatz d’Instakid, mais c’est mon petit plaisir perso.

Happy Friday !