Archives du mot-clé jeux neutres

Genre !

Alors je ne sais pas si c’est parce que Starsky est une fille ou parce que je me reconnais bien dans la « charge mentale » d’Emma partagée par Compoteen, mais je me pose beaucoup de questions sur la question des genres pour son éducation.

J’avais tendance à croire que c’était un peu « un faux problème » les hommes participant de plus en plus aux taches ménagères et à l’éducation des enfants et que les luttes féministes devaient avant tout s’orienter sur les problématiques d’égalité des salaires en passant notamment par un congé paternité obligatoire de la même durée que le congé maternité afin qu’aucun parent ne soit plus ou moins pénalisé par l’arrivée d’un enfant et puisse par la même occasion créer les mêmes liens de qualité avec l’enfant.

Sauf qu’avec l’arrivée de Starsky, je me suis rendue compte qu’on appliquait plus ou moins consciemment beaucoup de stéréotypes que ce soit dans nos comportements que dans les jouets que nous lui proposons.

Comme elle est petite et n’a pas encore l’influence de ses paires (pas de reine des neiges chez nous pour l’instant), j’essaie au maximum de lui proposer des jeux et des lectures « gender neutral » (je crois qu’on dit neutre de genre en français, mais j’ai l’impression de ne jamais l’avoir entendu…) afin de lui laisser libre de choisir qui elle veut être, les activités qui l’intéressent et qu’elle ne se sente pas limiter par le fait qu’elle est une fille. J’ai envie de lui ouvrir au maximum le champs des possibles. Que si le foot est sa passion, elle ne se dise pas que c’est pour les garçons (bon en vrai je rêve de la voir dans un tutu, mais j’essaie très fort de ne pas faire de projection).

Sauf que dans les magasins de jouets, tout est genré dès le plus jeune âge avec par exemple les tut tut bolides (pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des jouets infernaux qui roulent et chantent à tue-tête des mélodies que les enfants adorent). Tu as d’un côté la princesse le cul posé dans son carrosse et de l’autre le chevalier qui part à l’aventure sur son fidèle destrier…

du coup, tu te rabats sur les animaux et même là, tu as la version bien rose fifille qui est proposée…c’est la version « coquette » car comme chacun sait, on est très coquette à 11 mois !

J’ai pris l’exemple des tut tut bolides, mais il y a ça avec à peu près tous les jouets, le docteur normal et le docteur rose (souvent décliné en vétérinaire avec un chiot trop mignon), les legos normaux et les legos roses avec des princesses et des fleurettes, etc….

Sur les jeux d’imitation, version poupées, dinette and co, la plupart sont très rose et il faut souvent chercher un peu pour trouver des versions neutres, mais j’ai l’impression que des progrès ont été faits car il y a de plus en plus de versions multicolores.

Au delà des couleurs, j’essaie aussi de favoriser des jouets de construction, de « reflexion » même si à cet âge c’est assez limité. On débute seulement les puzzles, les legos et le memory.
Cet article dans Slate résume bien la problématique.

Les jouets «de filles», par ailleurs souvent plus coûteux, suggèrent qu’on attend des filles qu’elles soignent la sphère domestique (jeux d’imitation, de ménage, de dînette), les enfants (poupées en tous genre), ainsi que leur apparence physique (robes de princesses, jeux de maquillage/coiffure, bijoux et autres apparats). Les garçons héritent plutôt des jeux d’aventure, de construction et d’exploration, ainsi que de la tâche de sauver le monde (superhéros, policiers, pompiers). Bref, il ne s’agit pas exactement d’une répartition équitable, les opportunités ludiques offertes étant à la fois plus nombreuses et plus valorisantes pour les garçons.

donc on essaie de proposer tous les types de jeux. Pour l’instant le garage plait autant que la dînette et elle adore les pompiers, mais aussi sa poupée.

Pareil pour les livres, pas de livres de princesse chez nous (sauf un qu’on nous a offert et qu’elle adore… no comment, on ouvre les possibles et on la laisse choisir).
Mais pour les livres, je trouve que c’est moins limité que pour les jouets, il y a vraiment plein de sujets variés pour les imagiers, les thèmes du quotidien, etc… Dans certains livres l’adulte est représenté de manière neutre, on ne sait pas si c’est un homme ou une femme, mais malgré tout, bien souvent, on a encore maman qui fait à manger et qui soigne les bobos…

Mais les jouets et les livres ne sont qu’une partie des projections et des stéréotypes qu’on transmet à nos enfants.

Je me rends compte que sans faire attention, il y a beaucoup de choses que je prends en charge la concernant comme préparer son sac de goûter + change quand on sort, sa valise pour les vacances, l’organisation en l’absence de nounou, booker la babysitter, etc… Je ne dis pas que l’homme ne participe pas car il fait beaucoup de choses par ailleurs donc je ne m’occupe pas, vider et remplir le lave vaisselle, les poubelles et les impôts, c’est pas mon truc. Mais je me demande si elle se rend compte de cela, car elle nous observe très attentivement pour nous imiter c’est certain et elle est souvent couchée quand l’homme entre en action.

Autre exemple plus ou moins conscient, l’homme doit souvent partir tôt pour une journée de déplacement et pour mon organisation du matin, j’installe Starsky à côté de moi dans la salle de bain quand je me maquille (ça me permet d’être sûre qu’elle n’escalade pas la fenêtre pendant que je suis occupée) du coup le rouge à lèvres et le mascara n’ont plus de secret pour elle… Et forcément je culpabilise un peu, même si je sais que ce n’est qu’un jeu d’imitation et qu’un petit garçon ferait pareil. Je me demande parfois si je laisserai un petit garçon faire semblant de se mettre du blush, je pense que oui, mais en suis-je vraiment certaine ? Du coup, prise de culpabilité, je lui refile sa brosse à dent, mais elle préfère clairement le pinceau de blush.

J’ai un peu peur du moment où elle sera confrontée à ses paires avec l’école et où elle regardera les dessins animés, mais chaque chose en son temps.
Et comme je ne suis pas à une contradiction près, Starsky est souvent habillée en fille-fille. J’essaie de limiter un peu le rose et de toujours privilégier le confort, mais c’est trop mignon les petites tenues pour les mini meufs.

Et chez vous, c’est comment ?

Bonne semaine !