Archives du mot-clé ratp

J’ai pris le bus

Ça c’est du titre qui envoie, ça sent l’article de fond.

Habitant Paris, étant l’heureuse maman d’un génie, j’ai découvert récemment le bus.
Avant pour moi le bus était synonyme d’attente interminable (il y a des arrêts où ils annoncent sans sourcilier 24 minutes d’attente avant le prochain bus), de petits vieux qui prennent toutes les places assises et globalement c’est pas très rapide pour se déplacer dans Paris. J’ai toujours été une adepte du métro.

Sauf qu’avec une poussette et un bébé dedans, le métro, c’est pas l’idéal vu qu’il y a des tonnes d’escaliers et qu’il n’y a pas d’ascenseur et que quand il y en a un, tu as l’impression que ton  génie va tomber gravement malade rien qu’en respirant l’air dudit ascenseur.
Que la voiture à Paris, c’est compliqué, y a beaucoup de bouchons, jamais de place pour se garer, les ascenseurs des parkings sont systématiquement en panne et que ça coûte un bras et une jambe pour 2h dans un parking qui pue la pisse.
Il reste donc le bus si tu veux faire des trucs et sortir du rayon de 2/3 km autour de chez toi.

Et voilà comment moi, la grande adepte du métro, je me suis retrouvée à prendre le bus et même à y prendre goût.

Pour en revenir au trajet en lui-même, la RATP qui ne fait rien pour t’aider à prendre le métro, ne fait rien non plus pour t’aider à prendre le bus avec ton bébé.
Il existe une rampe d’accès au bus pour les fauteuils roulants et les poussettes à l’arrière des bus et autant te dire que je ne l’ai jamais vu ouverte. Donc au cas où tu es un doute, tu te portes ta poussette avec le gigot. C’est une seule marche, de toute façon ton dos est foutu, tu n’es plus à ça près.
A l’intérieur, c’est plutôt bien fait, il y a 2 emplacements réservés aux fauteuils roulants et aux poussettes. Il est tout de même préciser que s’il y a plus de 2 poussettes, tu es priée de plier ta poussette d’une seule main avec ton enfant sous le bras et un bus qui roule (si tu crois qu’il va attendre que ta poussette soit pliée pour démarrer…).
Sauf que comme je l’ai précisé, la montée se fait par l’arrière (ta poussette ne passe pas par la porte avant à cause d’une barre entre les 2 portes) et la validation de ton titre de transport se fait lui à l’avant. Quand il n’y a pas de monde, pas de souci, tu roules allègrement vers l’avant en manquant de tomber pour valider ton titre de transport, en général tu as 3 bleus en revenant t’installer avec ta poussette à l’arrière, mais au moins tu es en règle.
Sauf que l’autre jour, il y avait la blinde de monde dans le bus et que je ne voyais pas comment remonter à l’avant du bus avec ma poussette pour faire beeper mon pass Navigo à l’avant. Comme j’ai un pass annuel, valable sur toutes les lignes, tous les jours de l’année, je me suis dit que ce n’était pas très grave.
Sauf que c’est forcément le jour où je me suis faite contrôler. Je n’ai pas pensé une seule seconde que ça allait poser problème étant donné que je paye cet abonnement valable tous les jours sur toutes les lignes.
Ben en fait si, aux yeux de la RATP c’est un problème. J’aurais du valider et je devais régler dans l’immédiat une amende. J’ai expliqué au monsieur que je ne voyais pas comment je pouvais accéder à l’avant avec ma poussette vu le monde, ce à quoi il m’a répondu que je pouvais laisser ma poussette à l’arrière le temps d’aller beeper mon pass à l’avant (et laisser mon bébé que j’ai mis 3 ans à l’avoir et que c’est un génie seule à l’arrière hors de ma vue, mais oui bien sûr c’est une excellente idée monsieur).
Bref j’ai payé mes 5 euros (oui tout était minable dans cette histoire même le montant de l’amende), mais j’avoue que j’étais vraiment sur le cul pour rester polie. Super classe la RATP, au top de l’accessibilité.

Je rigole (jaune) mais c’est un vrai problème les déplacements sur Paris avec un bébé. Franchement, y a pas vraiment de solution qui ne soit pas galère et qui ne nécessite pas 6 bras et la force de musclor.
Les VTC n’ont pas de siège auto, la coque qui se clipse sur la poussette que tu peux installer dans n’importe quelle voiture s’arrête à 9 mois et seuls les taxis G7 proposent des siège auto, mais ils te ratent pas  quand tu demandes l’option, enfin elle a le mérite d’exister pour aller prendre un train ou un avion…
(Petite aparté belge, j’avais demandé à une société de taxis à Bruxelles pour avoir un siège auto à la sortie du Thalys, ils m’avaient répondu qu’ils n’en avaient pas mais que ce n’était pas bien grave car leurs taxis étaient assurés pour un bébé transporté sans siege auto…)
Et ne me parlez pas du porte bébé, car 1. ça me casse le dose et 2. y a un moment où il faut bien le poser quelque part le génie.

Du coup j’hésite entre continuer à prendre le bus quitte à emmerder tous les passagers pour valider mon pass ou à re-payer 5€ au prochain contrôle (c’est toujours moins cher qu’un taxi ou que 2h de parking à Paris) ou plus simplement à prendre ma voiture quitte à polluer un peu plus…

Publicités