Archives du mot-clé transfert embryon

Par où commencer

Ma vie a connu ces derniers mois de grands chamboulements.
Evidemment je ne raconte pas tout ici sur ce blog, mais disons qu’on pourra appeler 2017 mon annus horribilis personnelle.

Je me suis pris récemment une nouvelle claque, la plus grosse claque de ma vie et pour l’instant, je navigue en eaux troubles.
Je sais que j’ai les ressources en moi pour remonter la pente, mais cela prendra du temps et ne se fera certainement pas en quelques semaines.

Comme je n’aime pas trop les blogs qui tendent une perche sur un sujet sans trop en dire en appelant des questions, je ne m’étendrai pas sur ce sujet, c’est plus pour vous situer mon état d’esprit actuel. J’ai tendance à être cassante et agressive, je le sens, je vais essayer de m’adoucir, mais ma patience est plus que limitée en ce moment.

Voilà pour vous planter le décor, donc non, je n’ai pas passé un bon été.

Et malgré ces épreuves, la vie nous a fait un beau cadeau avec Einstein qui va bien et gigote comme il faut. Nous avions ce matin la seconde échographie de datation (vous savez l’échographie qui n’existe qu’en PMA pour calmer les nerfs des pmettes) et il nous a fait le show.

Ce pauvre Einstein n’aura pas profité du repos et de la zenitude que j’avais essayé de créer pour Starsky en restant sur mon canapé à m’admirer le ventre en mangeant mes 5 fruits et légumes par jour.
Il s’est fait trimballer en avion, en train et en voiture, je n’ai pas eu beaucoup d’appétit, je n’ai pas beaucoup dormi, j’ai porté des charges lourdes (sa soeur notamment, des valises aussi), j’ai du oublié mon traitement du soutien quelques fois et pourtant il est toujours là.

On n’a pas encore passé l’échographie officielle des 12 sa, mais j’ai envie d’y croire et de me laisser porter.

Je ne connaitrai pas la grossesse zen pour des raisons différentes, mais ce n’est pas bien grave car c’est bien le résultat qui compte.

J’espère que de votre côté vous avez passé un bel été, plein de soleil, de glaces, de (virgin) mojitos et de rires. ❤

Publicités

Les tout-petits bébés

Voilà, c’est toujours pareil, on n’est jamais satisfait de ce qu’on a la chance d’avoir.

On a la chance d’avoir Starsky qui est de plus en plus merveilleuse et de plus en plus un génie (je vous dis pas comment je me retiens d’écrire des articles dégoulinants), mais on se dit que maintenant on voudrait vraiment un petit deuxième.
Avant, on essayait car on sait qu’on met un peu longtemps à procréer mais sans se sentir vraiment prêts, alors que là maintenant, on se sent vraiment prêts et on en a vraiment envie.

Pas tellement qu’on ait une passion grossesse (c’est pas vraiment mon truc), ni une passion accouchement (c’est encore moins mon truc), ni une passion couches et nuits blanches, mais on se rend compte que c’est quand même chouette d’avoir un frère ou une sœur dans la vie.
C’est quelqu’un à qui on a partagé tellement de choses durant l’enfance, qu’on peut tout se dire sans fioriture et même si à l’âge adulte les relations sont parfois plus distantes, je trouve que c’est vraiment chouette d’avoir un frère ou une sœur.

Récemment nous avons croisé plusieurs tout-petits bébés.
En effet, notre co-famille de garde partagée a eu un deuxième enfant et tous les soirs, on voit arriver ce  tout petit bébé endormi, tout mignon et ça fait bien envie (en plus il vient à l’heure de sa sieste, donc on a vraiment l’image d’Epinal du nourrisson).
Toujours du fait de cette naissance, notre co-famille déménage et nous sommes à la recherche d’une nouvelle co-famille et nous en avons rencontré une potentielle dont le bébé a 3 semaines…
Bref en ce moment on vit le cauchemar de la pmette, on est cerné par les nouveaux-nés et je vous raconte pas la PB du boulot qui a le bola qui carillonne dans les couloirs et fait une gender reveal party pour de vrai avec les collègues…

Tout ça pour dire qu’on se rend compte que Starsky n’est plus vraiment un tout-petit bébé et que ça nous dirait quand même bien un peu d’avoir un poupon à câliner.

Et aussi Starsky est complètement fascinée par les petits bébés, elle saute sur leur poussette, leur apporte des jouets et leur envoie des bisous. Forcément, on est fondance quand on voit ça. Et on se dit que ce serait quand même chouette d’avoir nos 2 bébés qui jouent ensemble.

Sauf que, retour à la réalité, mes ovaires sont toujours moisis, je n’ai pas gertrudé en vacances (ni depuis 2 ans alors que je ne prends aucune contraception) et qu’on a 3 blastos qui nous attendent mais qu’on n’est pas vraiment certains qu’ils s’accrochent 9 mois (cf FC de début d’année).
J’ai conscience que c’est un problème de riche, mais j’aimerai vraiment que Strasky ne soit pas une enfant unique et ait la chance de grandir au sein d’une fratrie…

Je reste zen sur ce transfert, mais j’aimerai vraiment qu’il marche.
Et je me dis que s’il ne marche pas, il nous reste 2 autres chances et si aucun blasto ne s’accroche, il nous reste 3 ponctions remboursées, et si aucune de ces 4 FIV nous offre un bébé, Strasky sera la pire sale gosse meilleure princesse de la terre et qu’on la kiffera tout autant, si ce n’est plus.

J1 est arrivé ce matin en fanfare, je suis dans les starting blocks du provames et j’attends la date de mon premier contrôle pour le transfert avec un test de grossesse prévu juste avant le 14 juillet si pas de couille dans le potage.

On y croit !

Huggy les bons tuyaux est dans la place

Aujourd’hui était un grand jour à plusieurs titres, tout d’abord nous allions chercher notre embryon pour le ramener à la maison et nous allions savoir s’il y avait des candidats pour un séjour sur la banquise.

Il y avait forcément la grosse demi-heure de retard, mais je l’avais anticipé et je n’avais bu mon litron d’eau qu’à l’heure de la convocation.
Il faisait beau, on était détendus, on a pu choisir la musique pour le transfert, on a évidemment choisi Beyonce pour garder une ligne directrice et c’est la même doc qui avait fait le transfert de Starsky et Hutch qui s’est chargée de ce transfert.
On a transféré un seul embryon, le plus beau évidemment, en espérant fort qu’il se plaise dans mon utérus et on est reparti chez nous.

poule

Pour rester dans l’aventure Starsky et Hutch, nous l’appellerons Huggy
Paul Michael Glaser and David Soul take cameo role in "Starsky and Hutch"

Quant à la surprise du nombre d’embryons… Nous en avons 15 !

15 oeufs frais, moins Huggy, ça fait un potentiel de 14 embryons congelés, une véritable équipe de foot remplaçants inclus !
Evidemment il y aura de la casse dans les prochains jours, mais je me dis que cette fois sur le nombre, on aura peut-être la chance d’en avoir un ou deux au congélo.
On en saura plus la semaine prochaine…

15oeufs

En attendant, j’ai le ventre super gonflé qui tire, j’ai l’impression d’être une énorme poule qui se traine avec son gros bide douloureux. J’ai aussi quelques nausées… bref c’est pas la grosse joie.

Je suis allée voir mon acupuncteur en fin de journée, ça me détend toujours sur le moment et j’espère que la séance va me soulager de tout ça rapidement et faire des miracles pour l’accroche d’Huggy.
Voilà, c’est parti pour l’attente.

grossepoule

Starsky et Hutch sont dans la place

Ce matin, on est allé chercher Starsky et Hutch au labo pour les ramener à la maison.

Le transfert des 2 plus « beaux » embryons a donc eu lieu, apparemment ils ont une bonne tête sans problème de fragmentation.

La doc avait 45 minutes de retard, ma vessie était au bord de l’explosion, du coup, on a pu bien voir la bulle d’eau avec Starsky et Hutch et même continuer à les voir une fois en place, c’était le côté sympa.

La doc m’a expliqué que ma ponction avait été difficile car mes ovaires (encore eux, un jour il faudra qu’ils paient pour tout ce qu’ils me font subir) se baladaient partout et se planquaient derrière l’utérus, il semble que ça a été un beau challenge de récupérer les ovocytes. Ce n’est donc pas surprenant que j’ai encore sacrément mal au ventre, j’ai donc deux jours de télé-loisirs en plus pour me remettre.

De ce côté là, il n’y a plus qu’à….

 

Sinon côté salle d’attente, il y avait de l’animation aujourd’hui !

Avec la campagne pour le don de gamètes qui était partout dans le centre.  J’espère qu’ils distribuent un peu les dépliants en gynécologie chez les fertiles car à la PMA, ils risquent de récupérer pas mal de gamètes défectueuses….

IMG_3244

Et aussi, mais c’est un instant méchant, je m’excuse par avance, un couple qui avait RDV avec la biologiste pour une FIV et dont le monsieur avait le bras cassé et je me suis dit que ça allait pas être gagné pour sa petite affaire….

 

Ça avance…

Enfin ça avance à un rythme PMA, donc pas trop vite…

Après plus d’un an de stimulations, deux hyperstimulations et une FIV, on va me transférer mon 1er embryon!

Finalement le point noir sur l’utérus qui avait fait annuler le cycle précèdent est toujours là, mais maintenant on s’en fout, faut pas me demander pourquoi, je ne veux pas le savoir, les bonnes nouvelles quand il y en a, je prend sans me poser de question.

Bon, on est encore loin du bébé, mais je suis super contente, pour la 1ère fois, il va potentiellement y avoir un signe de vie dans mon ventre – certes, il s’agit de 2 cellules qui vont sûrement fuir aussi vite que possible – mais bon c’est un début!

Je croyais avoir abandonné Docteur Google, mais depuis que j’ai enfin une date de TEC, je suis à fond sur les conseils pour réussir son TEC, j’ai arrêté de boire de l’alcool, je mange sainement, je me ménage, histoire de me prendre la claque du « – » en étant détendue et en pleine forme!

Suite des aventures prévue mardi… can’t wait!!!